Je vois très précisément l’endroit. C’est à Santorin, sur une petite route de bitume blanc qui longe la côte Est de l’île. Le soleil écrase tout, la chaleur est agréablement agitée par le vent. La mer n’est pas très loin et pourtant nous ne la voyons pas, masquée par un buisson de végétation rachitique. Ces arbustes qui poussent sur la pierre, défiant l’idée de la possibilité d’une vie. Le ciel limpide est barré par une ligne électrique rythmée par de fin poteaux de bois, seuls signes de la présence humaine qui a préféré s’agglutiner dans les ruelles d’Oïa.

Et pourtant…


Un article lu sur Medium, voilà comment j’ai découvert le Miracle Morning. Bien des années après tout le monde. J’avais déjà été atteint par la promotion des vertus du lever tôt. J’avais même entamé la démarche à la lecture de “The Power of Less[1] de Leo Babauta pendant quelques mois. Et puis un changement dans ma vie personnelle, assez fondamental, avait transformé mes matins. Fini le lever solitaire, la journée commence maintenant à deux, et en même temps.

Je tente donc à nouveau l’expérience (en ménageant quand même du temps à deux le matin) depuis 40 jours. Il semble d’ailleurs…


Un samedi ensoleillé d’octobre, à Paris. Paris. Sous mes doigts, ces cinq lettres surgissent soudain comme une déchirure, quelque chose qui s’est brisé. L’émotion est là, très présente. Je repense alors à cet après-midi d’octobre.

C’était la fête des vendanges à Montmartre et j’ai fait quelques photos. Elles devaient faire un article sur le blog qui n’est jamais sorti, le temps des vendanges est passé trop vite. Mais on se moque des saisons, l’important c’est Paris. L’important c’est de montrer que le bonheur à Paris est intemporel et éternel.

La fête des vendanges aura lieu l’année prochaine, la même joie…


Le jeu a commencé dès l’annonce de l’Apple Watch. On a vu et revu sur les réseaux sociaux les images de montres classiques brandies comme le dernier rempart contre la modernité sous le seul prétexte qu’elles permettent d’avoir l’heure depuis des siècles. Je ne fais pas partie des gens qui pensent que tout était mieux avant. Je ne vis pas dans la nostalgie permanente qui amène à critiquer toute nouveauté, même si au premier abord elle peut paraître inutile.

Bien sûr une montre classique est chargée d’héritage historique puisé dans la formidable inventivité de l’horlogerie depuis ses débuts au XVIIe…


There is this unique moment that starts just after you clicked the shutter. It is the impression that you shot something relevant, though some doubt may remain until you can eventually see it on the screen of your computer.

Meanwhile, what is at stake is a game of certainty vs. uncertainty: you were actually sure to be standing at the right place at the right moment, with an interesting subject matter, good light, framing and focus according to your purpose. But above all, the uncertainty of the result is what may get you worried most. …


Repeated gale force winds finally washed the sky. During the night, large tides sent heavy waves on the beaches. Abrasive like sandpaper they carried a whole bric-a-brac. The sea retreated discreetly, tiptoeing like a pilferer after braking down the door. Clues are still here, scattered over the sand. But all is forgiven. The few walkers, warmed by the morning sun, have already forgotten its wrongdoing.


J’habite rue Sans Tête et je dois avouer que je ne voudrais la quitter pour rien au monde. Mes voisins y sont délicieux. Même s’il y a Mr Dépit que personne n’apprécie vraiment à cause de son métier : escargoteur. Son activité consiste à mesurer la longuer des antennes des escargots pour alimenter les satistiques gouvernementales du Ministère des Bêtes à Cornes (MBC). Nous avons beau lui dire que cela est cruel pour ces pauvres animaux qui n’aprécient pas qu’on les touche, le sens du devoir de Mr Dépit ne tolère aucun argument. Il n’est pas si méchant en réalité…


I love you — frederic rigaudeau

Photography is a lonely practice. Through every step, the photographer plays alone. Furthermore I have great difficulties to imagine collective photography. Even in a collective of photographers, it seems to me that it is much more an addition of identities than a real collective work. You can play music in a group, you can even write a book with others, but doing a four-handed photo seems impossible.

I have to admit that I can be really creative only when I am alone. The pictures I take during weekend walks with friends are most of the time due to chance encounters…


bassin d’appollon by frederic rigaudeau

Last weekend, I visited the Palace of Versailles. It is both a strange and familiar place.It has become an unavoidable stage to be dealt with in history lessons of all French pupils and it belongs to our collective psyche. Exalted by the radiant representation given to the Sun King, the kids we had become for a short while pictured Versailles as a kind of magic place. This image crossed the seas and every tourist didn't miss the opportunity to see it when visiting Paris. This is also the reason why it turns a little strange. The Palace in now a…


I wanted to write a post about photography. I was very enthusiastic. I clicked on the magic button “New post” and there came this screen.

I had the choice between only 7 existing collections, the one I already wrote in and 6 others extracted from the Recommended Collections. Why these ones? I don’t know. But none of them was suitable with the subject of my post: Photography.

I could have created a new one just for my post but creating a collection with only one post in it makes no sense. A post lost in a collection that I am…

Frédéric Rigaudeau

French, but photographer… and blogger at www.eiffair.fr

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store