Pourquoi notre startup participe au programme de @TheRefiners, accélérateur de pépites tech françaises, à San Francisco.

De plus en plus d’accélérateurs ouvrent leurs portes — et leur réseau — aux jeunes startups de la scène tech française. Et c’est une bonne chose.

The Refiners, Plug and Play, Sprint, Numa, Techstars… Le nombre d’accélérateurs a crû de 50% par an depuis 2008 selon une étude de l’université de Rice et de Richmond, comme le rapporte Anaïs Moutot, correspondante des Echos à San Francisco, dans son article “Les accélérateurs américains de startup diversifient leurs activités”.

Les tickets d’entrée sont rares, chers, mais leurs programmes d’accélération sont d’une efficacité redoutable. Stratégie d’entreprise, business model, vision, tout est passé au peigne tech, à la moulinette américaine, par le biais d’ateliers, d’échanges, de rencontres et d’un travail assidu. Une réelle immersion au coeur d’un écosystème global dont le but, pour chaque startup, est de renforcer son innovation, clarifier son ambition et à terme, devenir mondial. C’est le cas de notre startup WINGiT, dont le modèle global et scalable attiré l’oeil de @TheRefiners. La seconde promotion, dont WINGiT fait partie, a débuté fin mars. Et, en moins d’un mois, les bénéfices tant humains que professionnels sont réels.

Mais revenons sur la raison de cette participation, avec Alban Sayag, CEO & Fondateur de WINGiT.

The Refiners cherchait des projets répondant aux attentes de la Valley : un projet global (la Silicon Valley produit des leaders mondiaux) et une forte dimension technologique. C’est le cas de WINGiT, avec une présence dans 15 pays, 170 villes, et un algorithme de social listening recommandant plus de 5'000 événements par jour.

  • Pourquoi The Refiners et pas un autre accélérateur ?

Nous croyons au modèle cross-border mis en avant par The Refiners. Savoir tirer parti du meilleur des deux mondes (Europe/USA), c’est un avantage concurrentiel considérable. Et puis les Fondateurs disposent d’un réseau exceptionnel dans la Valley. Bref, avec The Refiners, on s’entoure des meilleurs.

  • Tout le monde va à SF, peu en émergent. En quoi c’est différent pour vous ?

Nous n’y allons pas pour « voir », en espérant qu’un miracle se passe au bout de 3 mois. Notre volonté de nous établir comme nos objectifs sont très clairs :

- Adapter notre offre et notre discours au nouvel environnement

- Rencontrer des prospects stratégiques installés dans la Valley

- Associer un fond US à notre levée de fonds en cours

- Recruter une première équipe Sales & Marketing locale

L’équipe et nos actionnaires sont aussi ultra motivés.

- Vous visez quels prospects ?

Plusieurs leaders mondiaux du segment Travel/Transport ont leur siège à SF. Ce sont des Publishers potentiels clés pour le développement de notre plateforme publicitaire, aux côtés de nos clients plus nationaux comme la SNCF.

A très vite pour un nouveau retour sur cette belle expérience !