Elsa veut révolutionner le monde du travail. Rien que ça !

Elsa fait partie de la génération Y. Mais elle n’aime pas qu’on la mette dans des cases. Alors on dira qu’Elsa a 30 ans et se pose plein de questions sur sa vie professionnelle, tout comme la majorité de ses autres amis du même âge. Peut-être qu’Elsa devrait changer d’amis?

Ce qu’elle sait, c’est qu’elle n’a jamais voulu devenir une “résignée” du travail. Oui, Elsa invente des concepts. Pour elle, les résignés sont ceux qui ont eu la chance de pouvoir faire des études et qui au bout du compte travaillent sans passion, sans engouement car le métier qu’ils ont choisi ne leur convient pas ou plus. Ce sont ceux qui s’accommodent de leur travail, qui le font uniquement pour gagner (très bien) leur vie tout en trouvant la tâche pénible. Ce sont ceux qui ont l’oeil éteint, qui mettent en sourdine leur envie profonde de changement car “c’est comme ça”.

Elsa, aujourd’hui a un problème : elle se sent comme une résignée. Mince ! Mais son psy trouve qu’au contraire elle est plutôt une révoltée. Ouf !

Alors Elsa, toute révoltée qu’elle est, va mener sa propre révolution du monde du travail. Tout simplement en changeant SON monde du travail. Accrochez-vous bien, Elsa a 4 revendications qui risquent d’en faire bondir plus d’un mais aussi d’en inspirer beaucoup d’autres.

  1. Etre libre. Libre de faire ses propres choix, libre de décider, libre de faire “à sa manière”. Vous l’avez bien lu, elle veut être à la manœuvre.
  2. Etre maître de son emploi du temps. Notez ici l’influence de Tim Ferriss sur toute une génération. La semaine de 4h, un vœux pieux ? En tous cas, elle souhaite déjà pouvoir librement choisir ses périodes de temps de travail.
  3. Avoir déterminé ses propres objectifs. Money, money, money (ou pas)
  4. Avoir un métier qui a du sens qui lui permette de se sentir alignée. Pour Elsa c’est un métier qui apporte un bien-être ou un mieux-être aux individus.

Ces revendications, Elsa pourrait très bien les porter au sein de son entreprise. Mais elle s’imagine aujourd’hui plutôt entrepreneur qu’intrapreneur. Elle laissera donc le soin à d’autre la mise en oeuvre d’un nouveau cadre de travail (bon courage).

En revanche, elle soumet 4 modestes propositions aux entreprises sur la base de ses 4 revendications :

  1. Ecoutez les idées de vos employés et mettez les en oeuvre, faites confiance et offrez un espace dans lequel vos collaborateurs vont pouvoir être autonomes (au revoir les micro manager). Vous travaillez avec des adultes !
  2. Offrez la possibilité de faire du télé-travail et assouplissez les horaires de manière à ce que chacun puisse travailler lorsqu’il est le plus performant tout en évitant le présentéisme.
  3. A bat les objectifs individuels, imaginez des objectifs pour une équipe entière dans laquelle chaque collaborateur à son rôle à jouer pour atteindre les résultats.
  4. Clarifiez la mission de votre entreprise et évitez le “changer le monde”, les “Elsa” de la planète ont trop de fois entendu ce message.

Hier Elsa décidait qu’elle changerait de vie. Excellent ! Mais pour quoi faire ? Là est la question… Avec ses revendications, elle vient de définir ses objectifs. C’est déjà pas mal pour un premier jour ! Demain elle s’attachera à trouver son futur métier. Ca risque d’être long mais Elsa se sent pousser des ailes.