TFE #2 | La narration

Elsa Toussaint
5 min readMar 12, 2018

--

Maintenant que ma problématique est posée (voir mon article précédent ), il s’agit d’y apporter des solutions, je dois donc choisir une thématique plus précise concernant le bien être animal et rédiger mon storytelling qui sera la base de mon projet.

Le rôle des animaux dans les tests sur les cosmétiques.

Comme mentionné dans mon précédent article je ne souhaite pas aborder le thème de l’alimentation car c’est un changement un peu trop radical à demander à des personnes qui ne se sentent pas du tout concernées.

Du coup j’ai choisi de parler des tests sur les cosmétiques parce que c’est un sujet moins abordé en général et il nécessite des changements moins contraignants à l’utilisateur, ( c’est plus facile de changer de marque de shampoing que d’arrêter de manger des produits animaliers ).

Bien comprendre le rôle des animaux dans ces test.

campagne de sensibilisation mené par la marque Lush à Londres.

Je vais d’abord expliquer rapidement la situation “législative”actuelle sur ces tests.

En 2013 une loi est passée en Europe interdisant les tests sur les animaux et là vous vous dites “ et bah si c’est interdit pourquoi sensibiliser les gens ?”

Le fait est que malgré cette loi les tests sont loin ( très loin ) d’avoir disparu :

  • Le problème c’est que cette loi est accompagné d’une réglementation appelée “ Reach” qui oblige ( oui oui oblige ) les marques à tester sur les animaux si elles produisent un nouvel ingrédient à plus d’une tonne
  • Il faut aussi savoir que cette loi ne s’applique pas aux produits agroalimentaires et pharmaceutiques qui se retrouvent parfois dans les cosmétiques.
  • Il y a également des pays qui obligent tout cosmétiques qui entrent sur leur territoire à être tester sur des animaux ( l’exemple le plus connue est la chine. )
  • Enfin tous les produits testés avant 2013 sont toujours en vente.

Autant vous dire que le nombre de produits toujours testés est énorme, tout ça en sachant que diverses alternatives bien plus sûre et ne nécessitant aucunes maltraitance existent

La seule chose à faire pour faire changer les mentalités et de boycotter ces produits. Voici donc le but de mon TFE.

Mon histoire - l’évasion du lapin :

Mon projet étant une histoire interactive, la narration est vraiment le point le plus important.

Je commence donc par établir la liste des buts de cette narration :

  • Mettre l’utilisateur dans la peau d’un animal qui à subit des tests.
  • Créer de l’attachement entre l’utilisateur et l’animal.
  • Faire découvrir à l’utilisateur les différents tests que subissent les animaux à savoir : l’animal est emprisonné dans un carcan, les yeux maintenus ouverts par des barres métalliques pendant qu’on leurs verse divers produits dans les yeux. Il y a également un test ou l’animal est entièrement rasé et placé sous des lampes UV pour tester l’efficacité des crèmes solaires.
  • Donner envie à l’utilisateur de ne plus utiliser des produits testés .
  • L’envoyer vers des marques qui ne testent pas.

Pour l’animal j’ai choisi le lapin car c’est un animal qui est beaucoup utilisé pour les tests et parce qu’un lapin ça parle à tout le monde, c’est mignon, on s’y attache facilement.

L’histoire en elle même :

Pour rédiger mon storytelling, j’ai essayer de respecter les principes de base de la narration.

0 — Introduction

plusieurs histoires hypothétiques

Cette introduction permet à l’utilisateur de personnalisé son lapin afin de créer de l’attachement.

1 —Situation Initiale

Elle permet de plongé le lecteur dans l’histoire.

2 — Péripéties

1ère péripetie

Cette première péripétie montre un lapin apeuré par la nature, handicapé par ces mauvais traitement, l’objectif est de faire monter un état de danger.

Moment un peu plus calme :

Moment un peu plus calme pour redonné un peu d’espoir au lecteur.

Ce moment d’espoir va être de courte durée :

avec le timer on établit un état d’urgence et on impose un temps au lecteur pour finir l’histoire

2ème péripéthie

3 — La fin

Il y a 3 fins possible :

la première arrive si l’utilisateur dépasse le temps :

fin 2
fin 3

Vous l’aurez compris cette histoire ce fini toujours de la même façon, mal, l’objectif est de faire réagir l’utilisateur pour l’amener à la conclusion.

4 — Conclusion & Solution

Voici l’état actuel d’avancement de mon storytelling, je sais qu’il reste beaucoup de phrases à retravaillé mais cette base de scénario me permet déjà d’avancer.

Merci pour votre lecture !

--

--

Elsa Toussaint