Le syndrôme de l’imposteur : malédiction des multipotentiels ?
Anne-Laure Fréant
921110

Je transfère ton billet de ce pas, à mes parents, à qui je ne sais pas expliquer tout ça… Et quelle souffrance cette absence de mots jusqu’à présent! A ma soeur, dont le fils est à très haut potentiel, en réalisant que j’ai sans doute beaucoup plus en commun avec lui que ce que je n’ai voulu le voir jusqu’à présent. A ma meilleure amie qui se sent toujours ‘imposteure” dans son poste à responsabilité et son milieu encore hyper machiste. Je doute toujours,je culpabilise beaucoup, et je cherche toujours la bonne solution pour moi, je slash, je tatonne, mais ca me réconforte de mettre tes mots sur mes “maux”. Merci

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.