5 choses à savoir pour décrocher un stage de rêve en startup

STOOOOP ! Tu t’apprêtes à postuler dans une startup mais tu connais-tu les 5 règles d’or pour candidater dans une petite entreprise ?

Laisse-moi d’abord te raconter une petite histoire : éternelle candidate, j’ai soudain eu l’occasion de recruter un(e) stagiaire. L’adrénaline courrait dans mes veines, à moi le pouvoir suprême ! J’ai ainsi vu défiler beaucoup de candidatures pour Prêt à Pousser, sur du marketing, de la R&D, des achats, … Très vite, je me suis rendue compte d’erreurs que commettent la plupart des candidats. Et en y réfléchissant… je les ai toutes commises aussi !

Alors jeune padawan, voilà les 5 conseils que j’aurais aimé recevoir quand je postulais à des stages.

1. Relis-toi

La dernière chose que tu veux, c’est donner l’impression au recruteur que tu n’es pas motivé et que tu postules à la va-vite entre deux soirées étudiantes.

Faire des fautes d’orthographe dans sa candidature (CV ou lettre de motivation), c’est juste pas possible : si tu laisses passer des erreurs dans ce document que tu es censé avoir peaufiné, travaillé et relu, qu’est-ce que ce sera au quotidien dans une entreprise ? Tout dépend bien sûr du stage auquel tu postules, pour un stage de développeur, on te fera grâce de 2–3 approximations mais pour un stage en communication c’est impardonnable !

Je ne pensais pas devoir le dire, mais vérifie aussi que tu as marqué le nom de la bonne entreprise et que ta lettre de motivation correspond à la startup en question. On a déjà reçu plusieurs fois des lettres montrant une grande motivation à « intégrer un groupe multinational comme le vôtre » ou « mettre toutes mes compétences au service d’une organisation culturelle »… sachant que nous sommes 10 et que nous vendons des kits à champignons. Oups !

Il ne sert à rien d’envoyer une candidature bâclée à 200 entreprises. Mieux vaut te concentrer sur 20 entreprises pour lesquelles tu veux vraiment travailler et passer le temps nécessaire pour envoyer à chacune une super candidature.

2. Prends le temps de rédiger ta lettre de motivation

Certains prétendent que les lettres de motivations ne sont pas lues. Je peux vous assurer que chez Prêt à Pousser la lettre du candidat fait souvent la différence, en particulier pour des candidats dont c’est le premier stage et qui n’ont pas de vraie expérience professionnelle à mettre en avant dans leur CV. Parce que dans ce cas ce qui fait la différence… c’est la motivation !

Renseigne-toi à fond sur l’entreprise et le poste avant de candidater : tu t’apprêtes à y passer plusieurs mois, alors autant être sûr que tu t’y plaises ! Ça te permettra aussi de personnaliser ta lettre de motivation en fonction de l’entreprise. Parce qu’en fait, quand tu modifies juste le premier paragraphe… ça se voit ! J’étais moi-même bien déçue de m’apercevoir que cette ruse ne marche absolument pas.

Si tu souhaites vraiment intégrer cette entreprise en particulier, explique pourquoi, donne tes motivations, montre que tu t’es renseigné !

Une bonne lettre de motivation tourne davantage autour de l’entreprise que du candidat. Il faut montrer au recruteur que tu es motivé pour SON projet. C’est en particulier vrai en startup où les candidats intègrent une vraie aventure entrepreneuriale.

Ce n’est pas la peine de répéter ton CV dans ta lettre de motivation. Essaye au maximum de coller à la fiche de poste, montre que tu as les qualités demandées et illustre-les par des exemples. D’ailleurs je trouve souvent que les exemples personnels ont plus d’impact que ceux issus du cursus scolaire et professionnel : ils permettent au recruteur de cerner ta personnalité et de se souvenir de toi.

Pitié, évite aussi les adjectifs bateau : tout le monde est dynamique et aime travailler en équipe (tout le monde le dit en tous cas). Notre ami Socrate disait « Connais-toi toi-même » et il avait bien raison. Demande-toi quels sont tes points forts : tu es super organisé ? Tu as la tchatche ? Tu sais mobiliser une équipe autour d’un projet ? C’est le moment de mettre en avant ta Unique Selling Proposition comme on dit en marketing (=ce que tu apportes à l’entreprise et que les autres n’ont pas).

La meilleure lettre de motivation que j’ai lue (et qui m’a fait honte des lettres que j’avais pu envoyer jusqu’à présent) s’adressait exclusivement à Prêt à Pousser. La candidate expliquait pourquoi elle adorait nos produits, elle utilisait des exemples personnels pour illustrer ses propos et mentionnait au détour d’une phrase qu’elle savait où étaient nos locaux. Ça nous a fait forte impression !

En fait, le secret est de se mettre dans la peau du recruteur. Je cherche un(e) stagiaire pour travailler avec moi sur un projet et je reçois des dizaines de candidatures, qu’est-ce que j’ai envie de lire ? Qu’est-ce qui va me décider à appeler un candidat pour en savoir plus sur lui/elle ?

3. Distingue-toi

Attention, il ne s’agit pas d’être original à tout prix. Envoyer un bon CV et une lettre de motivation personnalisée c’est déjà se distinguer de tous ceux qui ne se seront pas donné cette peine.

Mais dans le cas d’une candidature spontanée ou si tu postules dans une entreprise très demandée, la forme de la candidature peut faire la différence. Michel et Augustin sont les spécialistes de CV originaux, que ce soit avec un cookie géant ou une vidéo.

Chez Prêt à Pousser, on a par exemple reçu un CV imprimé sur une botte de pleurotes. Même si on ne recrutait pas à ce moment-là, on a fait passer un entretien à la candidate pour en savoir plus sur elle… et elle a été prise en stage !

La forme ne fait pas tout mais elle a le mérite d’attirer l’attention sur le candidat et de montrer sa motivation.

4. N’hésite pas à postuler

Les startups sont souvent à fond dans leurs projets et n’anticipent pas toujours leurs besoins de recrutement. Il nous est même arrivé de recruter un stagiaire le jeudi pour qu’il commence le lundi !

Alors si une entreprise te plait, n’hésite pas à postuler au dernier momentpour un stage ou à envoyer une candidature spontanée.

5. Relance

Il nous arrive parfois de lire un mail de candidature quand quelque chose d’urgent nous tombe dessus et la candidature passe à la trappe. C’est vraiment dommage mais avec un tas de projets sur le feu, le recrutement arrive parfois en dernière priorité.

Alors n’hésite pas à relancer si tu ne reçois pas de réponse à ta candidature. Il ne s’agit pas de harceler le recruteur bien sûr mais tu peux envoyer un petit mail une semaine après avoir candidaté pour demander où en sont les recrutements et rappeler ta motivation pour le poste.

D’ailleurs je te conseille de garder trace de toutes tes candidatures dans un tableau. Ca te permettra de te souvenir à quel moment tu as candidaté, quand tu peux relancer, quel est l’intitulé exact du poste et quels documents tu as envoyés. Pratique d’avoir toutes les infos à portée de main le jour où l’entreprise te rappelle !

Avec toutes ces cartes en main, il ne me reste plus qu’à te souhaiter bon courage pour tes candidatures ! Si tu lis ce blog, tu es déjà en bonne voie pour intégrer l’univers des startups. Et tu auras certainement bientôt la chance de travailler dans une startup aussi cool que Prêt à Pousser ;)