En regardant les nuages

« Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle… » c’est le premier vers du poème « Spleen » par Charles Baudelaire. Le ciel est bas et lourd aujourd’hui, certainement. C’est la raison que j’ai souvenu cette citation en regardant les nuages. Baudelaire et plusieurs autres appellent ce type de ciel « menaçant, » ou « sombre, » ou « mauvais pour leurres humeurs. » Mais je pense que le couvercle des nuages est rassurant. Tout le monde est sous un ciel, une couverture, tous ensemble.

Aussi, c’est un jour parfait pour rester dedans et lire un livre à lit ou regarder un film avec des amis. Quand le temps est nuageux, j’espère pour la pluie, ou encore mieux, un orage. Le nature est extraordinaire de voir. Chaque jour est plus intéressant avec la possibilité et l’imprévisibilité de la pluie. Une promenade devient une aventure dans un déluge.

Et pour les gens qui ne connaissent pas français, voici :

“When the low and heavy sky weighs like a lid…” that’s the first verse of the poem “Spleen” by Charles Baudelaire. The sky is low and heavy today, certainly. That’s the reason why I remembered this quote while looking at the clouds. Baudelaire and many others call this kind of sky “menacing,” or “gloomy,” or “bad for their moods.” But I think that the lid of clouds is reassuring. Everyone is under one sky, one blanket, all together.

Also, it’s the perfect day for staying inside and reading a book in bed or watching a movie with friends. When the weather is cloudy, I hope for rain, or even better, a thunderstorm. Nature is extraordinary to see. Each day is more interesting with the possibility and unpredictability of rain. A walk becomes an adventure in a downpour.

�2�

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.