#Twittorama, Municipales : cette fois-ci, n’oubliez pas la santé…

L’analyse des trois mois du premier tour des campagnes municipales sur Twitter montre que la sphère des décideurs et relais d’opinion s’exprimant sur le réseau social ne manifestait quasiment aucun intérêt pour les questions de santé. Cela alors que les électeurs, sondés en parallèle, en faisaient déjà leur premier sujet, avant même la crise du covid-19. Y a-t-il une fracture sanitaire entre des citoyens inquiets de leur accès aux soins et des représentants peu engagés sur ce sujet ?

Par Christian de La Guéronnière, directeur d’Epiceum, Jean Laloux, directeur associé d’Inférences et Emmanuel Rivière, directeur général, Division Public de Kantar

En trois mois, la pandémie de covid-2019 s’est abattue sur le monde. Elle a frappé toutes les sociétés, toutes les économies, tous les régimes politiques. Et elle ne manque pas de susciter déjà des débats sur son anticipation et sa gestion.

Dans le cadre des élections municipales de 2020, nous avons été amenés à écouter le réseau social Twitter. Avec ce Twittorama[1], nous avons compilé et analysé plusieurs dizaines de millions de mots, des centaines de milliers d’auteurs uniques, autant d’expressions autour des enjeux politiques à Paris et dans les dix plus grandes villes françaises. Twitter a une sociologie particulière, surtout en phase de campagne électorale et sur notre cible d’écoute : il est l’expression des décideurs et des relais d’opinion, qu’il s’agisse des élus et candidats, des journalistes et intellectuels, des experts et militants.

Ces décideurs et relais d’opinion ont-ils collectivement perçu un enjeu de santé entre le 1er janvier et le 5 mars, la période de notre écoute et analyse ? Non.

Ce point nous avait marqué, hormis même la question de la pandémie. Les sujets de santé et accès aux soins ne représentaient en effet que 1,7% des thèmes abordés sur Twitter entre le 1er janvier et le 17 février, 3,0% entre le 18 février et le 5 mars. La santé n’était que 15e thème cité sur les 23 analysés.

Or, ce peu d’intérêt des acteurs engagés de la twittosphère[RE(1] [UMO2] pour la santé était déjà en décalage fort par rapport aux avis des électeurs. Un sondage[2] mené en parallèle auprès des électeurs sur le même ensemble de thèmes montrait que les citoyens plaçaient la santé et l’accès aux soins en tout premier sujet de préoccupation (72% de réponse en « préoccupation prioritaire »).

Pourquoi un sujet formant le premier thème d’intérêt des citoyens n’est-il que le 15e thème d’expression sur un réseau social plutôt fréquenté par une « élite », ou en tout cas par nombre de ceux qui espèrent gérer les villes les plus riches et les plus peuplées du pays ?

Répondre à cette question n’est pas simple. Sans doute une partie de l’explication tient-elle à la complexité de la répartition des compétences dans ce domaine, à la saillance et à l’actualité des thèmes mis en exergue dans la communication digitale des candidats : mobilité, environnement et sécurité — la santé étant une attente plus constante. Toujours est-il que ce décalage entre les thèmes attendus par les habitants et les thèmes traités dans la campagne montrent que, même à l’échelon local, il n’est pas si simple d’entendre et de comprendre ce que veulent les citoyens.

Avant comme après la pandémie, les questions de santé, d’accès aux soins et de prise en charge des dépendances sont une préoccupation majeure des citoyens. S’il vous plaît, mesdames et messieurs les candidats, ne les oubliez pas.

Christian de La Guéronnière, directeur d’Epiceum

Jean Laloux, directeur associé d’Inférences

Emmanuel Rivière, directeur général, Division Public de Kantar

[1] La Vox Populi — un outil de restitution et d’analyse de la parole des citoyens fruit de l’expérience conjointe de l’agence Epiceum et du cabinet Inférences — s’est associée à Kantar pour publier le Twittorama des élections municipales 2020, sous forme de deux rapports nationaux et onze rapports locaux analysant les prises de parole sur Twitter entre janvier et mars. Toutes ces publications sont en accès libre sur www.lavoxpop.fr

[2] Sondage réalisé par Kantar entre le 14 et le 17 février 2020, auprès de 524 individus habitant des agglomérations de plus de 100 000 habitants, sur les sujets leur paraissant prioritaires dans le cadre de la campagne des municipales.

[RE(1]»

[UMO2]

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store