Gronde-moi avec amour
Nouhad Hamam
422

‘’ Elle a confondu considération inconditionnellement positive avec abolition des règles et de la discipline. Ils sont passés d’un extrême à un autre et ont élevé une génération d’adultes inadaptés aux rigueurs de la réalité.’’

Je suis soulagé, en début de lecture je croyais qu’on se dirigeait vers cette voie-là que je considère aussi dangereuse que son opposée. Merci beaucoup pour cet article très intéressant et mesuré. A dévorer. De belles idées à essayer d’appliquer dans son quotidien. Donner confiance à un enfant (ou même un adulte), c’est lui donner l’opportunité de croire en lui et de trouver la motivation, le plaisir peut-être d’agir. Quitte à éducolorer la vérité quand c’est possible, à force de progrès il finira sûrement par sortir de l’illusion dans laquelle on le berce et s’inscrira dans le réel : les mensonges (par omission ou non) deviendront des vérités. Ce n’est pas vraiment mentir que de parier sur l’avenir. La froideur du vrai a le mérite d’être juste mais pas celui d’être plus efficace que la douceur du soutien inconditionnel. La reconnaissance appelle la confiance. Tout le monde n’a pas le mental pour se servir de l’adversité colme d’une béquille. Et vive la bannière en l’honneur de Malcolm haha