Portez votre idée ou ne faites rien

J’ai hier demandé à un étudiant entre midi comment avançait son projet de start-up, parti d’une idée qui semblait lui faire pousser des ailes. Il m’a répondu qu’il avait abandonné, sans trop donner de détails.

Et pourtant, il y avait mit beaucoup d’énergie et de volonté jusqu’ici : il avait fait ce fameux Google Forms, récolté pleins d’avis autour de lui, a commencé à démarcher un éventuel acteur dans le projet. Mais non, après à peine un mois, l’idée n’est plus.

J’ai souvent tendance à rejeter la faute à l’ambiance actuelle française qui pousse absolument n’importe qui à innover, entreprendre, même avec des profils qui ont tendance à suivre justement les règles, à se vouloir encadrés.

Pour lancer son idée, il faut bien plus qu’une ambition d’un soir après une conférence TED, et encore plus que les dires d’une personne poussant à la start-up alors qu’elle ventait encore il y a à peine 5 ans chaque mérite de l’entreprise classique.

Pour lancer votre idée, il vous faudra du temps et du cœur, parsemés d’une volonté indéniable à accepter l’échec.

Arrêtez un peu de vous lancer sur tout et n’importe quoi, et demandez-vous si vous êtes vraiment fait et prêt pour tout ce que cela implique.

Ne soyez pas ce développeur qui souhaite créer le remplaçant de Facebook après une séance de The Social Network, ni celui qui recherche une éventuelle recette au succès sur Youtube. Soyez vous-même, faites les choses à votre façon.

Et puis surtout, si vous portez votre idée, n’abandonnez pas. Mon camarade a clairement fait cette erreur simplement parce que plusieurs personnes étaient mitigées quant à l’idée dans son entourage, et que cela pèse clairement lorsqu’on souhaite innover. Cherchez à plusieurs comment rendre l’idée plus intéressante, et si vous n’avez pas ce courage, entourez-vous de vos prochains partenaires.

N’oubliez jamais qu’il s’agit rarement de ce que l’on prévoit qui nous rapporte, et ce sur tous les plans.

Courage à tous ceux qui se retrouvent entre deux cafés à me lire, vous avez tout mon soutien pour l’avenir.