60 ans pour visiter tous les pays du monde… Tous !!!

Fanny Nguyen Duy
Aug 8, 2016 · 6 min read

par André Brugiroux

1- Mes parcours

Je m’appelle André Brugiroux. J’ai réalisé mon rêve de visiter tous les pays et tous les territoires du monde sans exception. Cela m’a pris en tout 50 ans. J’ai carrément pris une vie sabbatique ! Le trait noir représente le premier voyage qui a duré 18 ans sans rentrer.

2- Boy scout

Le scoutisme a été la meilleure école pour me former à l’aventure. J’y ai appris la débrouillardise, le sens de l’effort et la fraternité. Ils m’ont totemisé : fouine babillarde à juste titre : animal rusé qui aime parler. Scout, toujours prêt !

3- Facchino

J’ai quitté la France à 17 ans avec 10 F en poche. J’ai dû travailler tout de suite. J’ai passé les 7 premières années à apprendre des langues en Europe en faisant des petits boulots comme ici à Cortina d’Ampezzo en Italie car il y a un gros problème de communication dans le monde

4- Alaska

Entre 55 et 73, j’ai parcouru en tout 400.000 km en stop, c’est la distance de la Terre à la Lune. Sans dormir à l’hôtel. Ici, en Alaska par -45° où le stop est interdit, mieux valait me trouver un abri dans les 5 minutes si je ne voulais pas finir chez Findus, rayon surgelé !

5- Japon

Le stop est considéré comme de la mendicité au Japon. Personne ne s’arrête. Toutefois ma chance, c’est qu’ils considèrent comme un honneur de prendre un étranger à bord. Ca tombait bien, je n’ai pas une tête de Japonais ! Domo arigato gosaïmashta !

6- Prison

Notre monde n’est pas de tout repos. J’ai failli me faire flinguer une dizaine de fois ! J’ai été déporté et je me suis retrouvé 7 fois en prison. J’ai l’air dangereux, en effet. Ici la police secrète de Colombie à Baranquilla m’embarque me soupçonnant d’être un « pirate de l’air » cette fois-ci !

7- Oslo

Après 6 ans de stop ininterrompu, c’est le retour. Une dysenterie pas soignée me contraint à regagner mon bercail à Brunoy. J’étais si maigre que je pouvais faire le tour de ma taille avec mes doigts et je dormais 12h chaque nuit au bord des chemins à la fin !

8- Récit

« la Terre n’est qu’un seul pays et tous les hommes en sont les citoyens » c’est la conclusion de mon premier voyage de 18 ans. On est tous frères et aujourd’hui, il n’y a plus de distance, on est tous dans le même bateau. J’en ai fait le titre de mon 1er livre ainsi que de ma ciné-conférence.

9- Albanie

Dans la 2e partie de mon épopée, 30 ans d’aller-retour incessants à la découverte de nouveaux horizons, j’ai voulu aussi partager mon message de paix. Ici, à Fieri avec un jeune Albanais qui a décidé de m’aider et porte mon projecteur.

10- Chine

Pour conclure un tour du monde, mieux vaut être le roi du slalom si vous voulez arriver au boute de boute ! J’ai fini par succomber aux charmes d’une belle Surinamienne. Comme la boutique de Mao venait enfin de s’ouvrir, on a pu aller faire notre voyage de noces en Chine en 1983 !

11- Antarctique

Ne ratez pas l’Antarctique ! Les yeux m’en papillotent encore ! Et faites gaffe de ne pas traiter les manchots de pingouins si vous ne voulez pas vous faire engueuler. Même s’ils sont noir et blanc tous les deux, le manchot se dandine au sud tandis que le pingouin, lui, vit au pôle nord et vole comme un canard !

12- Kaliningrad

Chut ! Je me trouve ici dans une zone secrète de la grande Russie : Kaliningrad, l’ex Könisberg des Allemands. J’ai l’impression de jouer les James Bond en m’introduisant en douce dans le port militaire de Baltiisk par cette voie ferrée interdite et surveillée ! Chut !

13- Le Revi

L’île de Pitcairn au cœur du Pacifique où s’étaient réfugiés les révoltés du Bounty est inaccessible. J’ai réussi à m’y rendre quand même et en bateau stop. Sur le Revi, en plus, un bâtiment militaire des Forces Françaises du Pacifique. C’est le couronnement de ma carrière de stoppeur !

14- Corée du Nord

La Corée du Nord, mon 249e pays et dernier pays est un autre point du globe difficile à visiter. Et impossible à quitter pour les pauvres habitants ! Pas de lumière la nuit dans ce pays terrorisé, sauf pour la gigantesque statue à Pyongyang de notre bien-aimé leader, Kim-Il-Sun.

15- Arabie

Un autre coup fumant, l’Arabie Saoudite. Le seul pays au monde qui ne délivre pas de visa de touriste. Il m’a fallu 37 ans de patientes recherches pour finir par me procurer une invitation de la part d’un saoudien pour pouvoir y entrer ! Allah’u’ Akbar, Dieu est grand !

16- Komodo

Pas de guide du routard, ni de télé ni d’internet quand je suis parti en 1955. J’ai raté un tas de trucs par manque d’information. Ca me chiffonne ! Aujourd’hui je ne vais plus voir des pays mais des « trucs » comme ces bébêtes du Komodo en Indonésie que tout le monde connaît !

17- Tristan da Cunha

Tristan da Cunha, en plein Atlantique Sud, l’île la plus isolée du monde. Cela m’a pris 10 ans de recherche avant de trouver un bateau de pêche pour m’y emmener. 260 habitants. Les descendants des soldats que l’Angleterre avaient collé là pour rattraper Napoléon, au cas où il se sauve de Sainte-Hélène !

18- Baha’ie

La grosse découverte de ma quête autour du monde a été les écrits de Baha’u’llah, un sage persan du 19e siècle dont on voit la tombe ici en Israël, qui a expliqué aux hommes comment gérer notre planète comme une seule entité politique et établir la paix. La paix est non seulement possible, elle est inévitable !

(G�;T.�