Fanny Maillier
Aug 20, 2017 · 5 min read

POURQUOI JE VEUX (VAIS) SAUVER LA PLANÈTE

Petite, je ne rêvais que d’une chose : devenir maîtresse, puis romancière, chanteuse et actrice, styliste, orthophoniste, hôtesse de l’air, prof’ d’anglais, chef de produit marketing,… Et puis je lus un livre en 2008, Gomorra. Au-delà de la fine description de l’organisation et des activités de la mafia italienne, ce livre traite aussi des montagnes de déchets envoyés illégalement à l’étranger. Ce fut pour moi le point de départ d’un voyage qui me fit passer par des expériences associatives, scolaires, professionnelles, toutes ayant un lien étroit avec le développement durable. Sur ma route, d’inoubliables rencontres humaines ont plus que jamais renforcé mon envie de continuer dans cette direction. Celle de changer nos habitudes pour être plus respectueux de notre environnement.

Aujourd’hui, j’ai 29 ans.

Bien que je n’ai eu mon 1er téléphone portable qu’à l’âge de 19 ans, oui je suis une “millennial”, “GenY”,“digital native”. Et je suis par dessus tout une jeune en quête de sens. J’entrerai l’année prochaine dans ma 3ème décennie. Un petit bilan de “mi-parcours” s’impose et de nombreuses questions fusent dans ma tête : quel est mon rôle sur cette Terre ? L’impact de mes activités ? Quelle Terre laisserons-nous à nos enfants et aussi, quels enfants laisserons-nous à notre Terre ? C’est pourquoi je me dois en tant que femme, citoyenne, rêveuse, d’incarner le changement que je souhaite voir dans le monde (j’emprunte l’espace d’un instant cette belle phrase de Gandhi). Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice, ne pas m’enfermer dans des boîtes et à l’instar de ce petit colibri, faire ma part ; dans ma famille, mon groupe d’amis, au travail et au sein de ma communauté.

Je (re)découvre l’environnement naturel qui m’entoure et suis plus sensible au monde végétal, minéral et animal. Je fais attention à le respecter davantage, à ne pas gaspiller ses ressources. Je suis beaucoup plus rigoureuse quant à l’origine des produits que j’achète, les déchets qu’ils produisent, leur impact sociétal sur les personnes impliquées dans leur processus de production. Je fabrique mes produits ménagers, m’occupe avec minutie des lombrics sur mon balcon, achète en vrac, trie les emballages que je ne peux pas éviter,… Je vois naître en moi des envies de marches en forêt, de potager, de “minimalisme” et de Do It Yourself en tout genre.

Cependant, je vis en 2017 et ne souhaite en rien m’enfermer dans un monde où il m’est impossible de prendre l’avion, manger une mangue, m’acheter un nouveau MacBook (true story) (…). En ce sens, loin de moi l’envie de culpabiliser des personnes ne respectant pas à la lettre les commandements des écolos les plus avertis. Et nous pouvons tous à notre échelle réaliser quelques petits efforts qui, multipliaient par des centaines, milliers, millions de personnes, pourraient avoir un impact ENORMISSIME sur la santé de notre Planète. En bref, un effet papillon dédié à un monde plus responsable et humain.

Au final, je tente simplement de faire de mon mieux, d’être en accord avec mes valeurs et bienveillante avec les personnes qui m’entourent. L’envie est d’avoir un impact positif sur la société, de faire prendre conscience aux gens de l’urgence de nous mettre en action pas plus tard que tout de suite. Nous devons commencer par là où nous sommes, maintenant, si nous voulons avoir un impact plus global dans le futur.

C’est dans cet état d’esprit que j’ai décidé de quitter mon travail, ma Ville, mon quotidien pour m’investir dans des causes que me font vibrer. Pour me dire que j’aurais mis en oeuvre des projets et des solutions utiles : en juin dernier, j’ai rejoint l’équipe “Les Léonards”. Chaque Léonard pose sur la table sa personnalité, ses couleurs et ses compétences. Et BAM ! “Les Léonards”, c’est une explosion d’idées, d’envies et nous souhaitons les mettre au profit de projets à impact positif au sein de structures diverses. Notre mission : être acteur du changement, en mettant la transformation numérique au service de l’intérêt général.

Nous mettons un point d’honneur à mettre en avant et développer des valeurs qui nous sont chères, à tous :

*La transparence, avec une culture renforcée du feedback et du partage

*La co-création & collaboration, en misant sur la force du réseau et des internautes. Ni clients, ni usagers, seulement des collaborateurs

*L’agilité, en privilégiant un “growth mindset” au détriment d’un “fixed mindset “

*La résilience, ou notre capacité à s’adapter dans un monde en changement constant.

Parce que je crois profondément que mes valeurs et combats en faveur d’un monde plus responsable se reflètent tant dans ma vie personnelle que dans mon travail. Parce que la bascule qui est en train de s’opérer dans la société est bien réelle. Parce que je crois que nous pouvons tous apprendre à mieux vivre ensemble. Certains me prendront pour une utopiste, une femme naïve. Cela m’importe peu car je sais que d’autres seront intimement convaincus, tout comme moi, que la marche est en cours. Il n’y a qu’à regarder fleurir toutes ces belles initiatives citoyennes près de chez nous, tous ces films, reportages, livres qui donnent espoir et attestent des actions déployées sur le terrain.

Nous ne pouvons pas faire ce travail tout seul dans notre coin. C’est en fédérant les individus dans le collectif, la communauté que nous arrivons à transformer l’ensemble de nos pensées en idées et nos idées en actions. Et parce qu’on va certes plus vite tout seul mais qu’à plusieurs, on va toujours beaucoup plus loin.

Comment je veux (vais) sauver la Planète ? En faisant mes petits gestes au quotidien pour moins gaspiller et être plus respectueuse de l’environnement. En développant la gratitude, la bienveillance et en étant moins renfermée sur ma petite existence. En fédérant les personnes de mon entourage et en tentant de les “rallier” à mon combat. En ayant désormais un job qui me permette de travailler avec des entreprises, écoles, collectivités, associations pour leur montrer qu’il n’est pas plus compliqué de faire autrement, bien au contraire.

Au final, je me suis plantée dans le titre de ce billet. J’aurais plutôt dû écrire -> pourquoi et comment nous, citoyens (et Léonards !) changeons le Monde.

Vive la #revolutioncitoyenne, vive #LesLeonards ! (trop de love ❤)

Fanny Maillier

Written by

Citoyenne, rêveuse. Engagée pour un monde plus #responsable et #durable. Passionnée par les #initiativescitoyennes ♻️💬. Freelance slasheuse