Peut-on switcher quand on est prof?
Laetitia Vitaud
428

Merci Laetitia !

Je souhaite ajouter qq remarques.

1- l’enseignant n’est pas motivé. Bon ou mauvais, il aura la même rémunération. C’est d’une insondable stupidité.

2- l’enseignant est prisonnier. Pas droit aux Assedic lorsqu’il veut se diriger vers une autre voie. C’est un vrai scandale.

3- l’enseignant est seul. Il n’y a pas d’encadrement ou hiérarchie qui encourage, qui constate, qui propose des améliorations. Par ailleurs, une hiérarchie est nécessaire afin de pouvoir se positionner avec / contre : besoin humain. Bref, l’enseignant exerce une profession libérale (il fait ce qu’il veut) payée par l’Etat. Un peu comme les médecins. C’est décourageant.

4- comme dit dans votre article, les mauvais enseignants créent des dégâts terribles (je ne vais pas insister). Mais rien, strictement rien, n’est fait pour atténuer ces dégâts, pour sortir ces personnes (sans doute estimables par ailleurs) d’un métier qui n’est pas fait pour elles. Je propose (c’est à moitié une blague) de les affecter à la surveillance des plages.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.