Mon amour, je t’aime, mais je n’ai pas besoin de toi.
Marion Soeur Warain
2719

Merci. Je suis heureuse de lire quelqu’un qui partage ma vision de l’amour. L’amour vrai, celui sans lien d’attachement. Aimer pour la personne et pas ce qu’elle peut m’apporter, faire pour moi, c’est, je pense, non seulement plus sain mais plus honnête.

Enfin, je rejoins l’analyse de ton ami concernant la peur de la plupart des hommes que j’ai rencontré concernant les femmes de caractère, les femmes indépendantes. Ca leur fait peur parce que ça rend impossible la manipulation, même inconsciente, qui intervient dans la plupart des rapports humains, notamment dans la joute amoureuse. Manipulation à laquelle je suis personnellement hermétique, et qui me débeste je dois le dire, même si elle semble anodine, émotionnelle, etc… Et puis certains ont besoin de se sentir viril à travers ce contrôle, pour se sentir exister.

Ca ne me dérange plus, car au final ça me permet de trier le grain de l’ivraie très facilement :)

Like what you read? Give Louisa F. Grim a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.