Design Sprint : et si c’était le moment de changer votre manière de travailler ?

David Flak

Ou comment résoudre une problématique importante en 5 jours sans dépenser un centime.

C’est l’histoire du lièvre et de la tortue, sauf que dans l’univers impitoyable de l’entreprise c’est le lièvre qui gagne, toujours. Dans un monde digital en changement permanent, l’équation est simple : avancer vite ou mourir.

Le Design Sprint, méthode créée par Google Ventures et Stanford, illustre parfaitement cette mentalité qu’on pourrait résumer par l’expression “go fast and break things”. Le sprint permet de passer d’une problématique à un prototype testé en seulement 5 jours. Allons un peu dans le détail avec une semaine type de Design Sprint :

Lundi : Map Day. On se met dans la peau de son client afin de comprendre ses problèmes. A la fin de la journée, la cible est clairement définie et le problème à résoudre est posé.

Mardi : Sketch Day. On imagine de nombreuses solutions créatives permettant de répondre au problème posé.

Mercredi : Decision Day. On sélectionne la solution adéquate et on en définit les contours exacts.

Jeudi : Prototype Day. On réalise un prototype de la solution. On doit se limiter au strict minimum de manière à pouvoir délivrer un produit en une seule journée.

Vendredi : Test Day. On réalise des tests auprès des utilisateurs. On recueille ainsi de précieux feedbacks qui nous permettrons de valider ou non notre solution et de décider de la suite à donner — iterate or kill!

Une semaine type de Design Sprint

Chaque journée a ainsi un objectif précis et est rythmée par différents ateliers qui permettent d’alterner créativité en équipe et travail personnel. J’appelle ça « l’accordéon créatif », représenté par le schéma ci-dessous :

Le fameux accordéon créatif

Le mapping du parcours utilisateur du lundi ouvre les chakras de la créativité qu’on referme en fin de journée en décidant à quelle étape du parcours client on s’attaque. Puis le mardi laisse libre court à l’inspiration en proposant un maximum de solutions possibles avant de décider le mercredi quel projet l’équipe va prototyper. Enfin, le prototypage individuel du jeudi permet d’être créatif dans la réalisation tandis que les tests utilisateurs du vendredi nous remettent les pieds sur terre.

En clair, on a maximisé notre créativité tout en délivrant des résultats concrets, grâce à des ateliers bien cadrés et une mécanique parfaitement huilée.

L’avantage du Design Sprint, c’est donc de permettre d’obtenir de précieux retours clients en une semaine et un budget de 0€. Alors que le mode projet classique peut entraîner une désillusion au bout de plusieurs mois et X€ dépensés quand on finit par comprendre que la solution réalisée ne répond pas aux attentes des utilisateurs. En somme, le design sprint est l’essence même de la mentalité startup. “Go fast and break things”. L’important c’est d’avoir accès le plus vite possible aux feedbacks des clients, seule vérité qui vaille sur la planète business.

Malgré tout, la mise en place d’un sprint entraîne la mobilisation d’experts métiers, de designers et de décideurs pendant de long jours. Pas toujours facile à organiser… Mais si vous avez un projet ambitieux, aux ressources limitées, avec des décisions fortes à prendre alors c’est le moment de mobiliser votre équipe pour un design sprint. Vous gagnerez du temps, de l’argent et créerez les conditions d’un lancement de projet hyper créatif et dynamique. Après tout, avez-vous vraiment les moyens de vous passer d’un design sprint ?

David Flak

Written by

Co-Founder Start the F Up (www.stfu.pro); Lancez vos projets avec des entrepreneurs. En deux jours.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade