Vous n’avez pas bien lu mon commentaire dans ce cas, je ne prone absolument pas le statut unique du…
Timothée Boussardon
1

Mais les statuts existent déjà et il ne s’agit pas de prôner le salariat à tout prix ou entrepreneuriat à tout prix.

Je pense qu’on est tous d’accord pour que les statuts de chacun évoluent, et je pense que vous ne m’avez pas bien lu non plus.

Entre CDI, fonctionnariat, CDD, intérim, profession libérale, entrepreneuriat, on a tout ce qu’il faut pour que tout le monde trouve son “bonheur” dans le monde du travail.

Il s’agit plutôt de faire évoluer les statuts pour qu’ils permettent à tous d’y trouver son équilibre et son “bonheur”

On est ici dans l’exemple du “tous entrepreneurs” mais si on me disait “tous salariés” ou “tous fonctionnaires”, ma réaction serait la même.

Ma proposition (mais pourquoi faudrait il toujours proposer pour avoir un avis ?) c’est de ne rien inventer, mais adapter et pérenniser les statuts existants.

Il faut pouvoir protéger les statuts précaires (qu’ils soient entrepreneurs, intérimaires ou professions libérales) et peut-être flexibiliser (même si je n’aime pas ce mot) le CDI.

D’ailleurs le le “I” de CDI signifie Indéterminé qui ne veut pas dire éternel, ce que certains discours (que ce soit à droite ou à gauche d’ailleurs) essaient de nous faire croire. Il est normal aujourd’hui de changer d’emploi de nombreuses fois dans une vie professionnelle, et le CDI, dans le principe, ne va pas à l’encontre de cet état de fait.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.