3 minutes pour mieux comprendre les autres !

Il y a quelques années j’ai découvert les STYLES SOCIAUX. Et depuis il n’y a pas une semaine où je ne m’en suis pas servie ! En effet c’est un outil simple et accessible.

L’intérêt de découvrir votre STYLE SOCIAL est d’en apprendre davantage sur vous-même et sur les autres. C’est le meilleur moyen de procéder à des adaptations lors de vos interactions avec les autres. Grâce à ces nouvelles connaissances, vous pouvez évoluer et améliorer votre productivité et votre efficacité en équipe.

Avertissement : Il n’y a pas de bon ou de mauvais style social ! De plus votre style social n’est qu’une partie de votre personnalité. Il s’agit de votre zone de confort comportemental.

Présentation des 4 STYLES SOCIAUX

Le promouvant c’est Steve Job. C’est quelqu’un d’énergique, d’enthousiate, de créatif, d’optimiste et d’impusilf. Il est souvent en retard. Il est ouvert aux autres. Il sait être convivial et chaleureux. C’est un joueur, il prend des risques et s’engage parfois trop rapidement. Il n’aime pas les situations qui stagnent. Il aime le challenge. Il peut paraître insouciant, manquant d’esprit pratique et exagérément émotionnel. Il peut faire des erreurs et changer souvent de direction.

Le facilitant c’est François Hollande. C’est quelqu’un de sympathique, d’amical, de sensible et de détendu. Il cherche le consensus et il peut parfois avoir peur de blesser l’autre. Il déteste le conflit. Il est tolérant et coopératif. Il est un bon partenaire en équipe. Il a tendance à éviter les décisions pouvant impliquer des risques personnels et des conflits. Il peut paraître peu enclin au changement même lorsque la situation l’exige.

L’analysant c’est Rafael Nadal. C’est quelqu’un de consciencieux, méthodique et exact. Il montre de réelles aptitudes en planification. Il est exigeant envers lui. Il s’intéresse aux détails et aux résultats. Il manque parfois de tolérance et il ne s’intéresse pas aux réactions et aux sentiments des autres. Les autres peuvent le percevoir comme étant quelqu’un manquant d’enthousiasme ou encore froid et détaché. Il n’aime pas devoir agir vite, il aime prendre son temps pour décider.

Le contrôlant c’est Docteur House. C’est quelqu’un d’assuré et de direct. Il est exigeant et déterminé. Il est impatient et orienté vers le concret et le bénéfice. Il s’intéresse également aux résultats. Il est fiable. Il manque d’ouverture aux autres, il a un coté froid et fermé. Les personnes qui travaillent avec lui peuvent penser qu’il est trop directif et qu’ils n’écoutent pas lassez leurs points de vue. Il aime avoir de l’emprise sur les choses.

Pourquoi ils ne s’entendent pas ?

Le promouvant va avoir du mal à s’entendre avec l’analysant et inversement. Ah le promouvant et ses grandes idées, tout l’inverse de l’analysant qui a besoin de s’appuyer sur les faits et la logique pour décider. L’analysant ne montre pas d’enthousiame pour les idées du promouvant bien au contraire il va mettre en lumières toutes difficultés ou problémes liés à la réalisation de celles-ci. L’analysant est un boulet pour le promouvant. Ils sont extrêmement complémentaires s’ils réussisent à s’entendre !

Le contrôlant va avoir du mal à s’entendre avec le facilitant et inversement. Un exemple de contrôlant en politique Nicolas Sarkozy. Le contrôlant trouve le facilitant trop gentil et incapable de prendre des décisions coercitives. Il va lui reprocher de vouloir le consensus, de ne pas être assez ferme et décidé. Le facilitant va reprocher au contrôlant d’être trop rigide et de ne pas s’intéresser aux autres. Ils ont tout pour s’entendre ces deux là !

Je trouve cet outil vraiment intéressant en Team Building car il permet de comprendre pourquoi nous avons parfois des difficultés à nous entendre avec nos collègues. La connaissance de ses différents fonctionnements permet de faire des miracles croyez-moi !

N’oubliez pas de partager et de cliquer sur le coeur en bas.