Jonas

Greenpoint ruisselle de flocons et de sel.

Poudre endimanchée, visière baissée,

Les lève-tôt s’empressent de fouler l’immaculée.

Sur la plateforme qui mordille l’Hudson,

Les aventuriers se recroquevillent.

Les pelles croquent et s’entrechoquent.

Lavande en thé, New York Times, buée,

Les passants s’affairent et les lecteurs observent.

Balais glissant, le vent grisant lustre les pavés.

Greenpoint se poudre et le ciel s’attendrit.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Florent Joly’s story.