Quelle est ta capacité à douter ?

Tu sais prendre des décisions, choisir une direction, parce que tu es le pilote de ton entreprise. Tu mets en place des stratégies pour ton business, et tu t’y tiens, c’est bien !

Tu acceptes même de faire des erreurs, pour toi, mais aussi que tes employés en fassent, parce qu’après tout c’est humain. À partir du moment où tu prends une décision tu t’y tiens, tu fonces.

Ton entreprise fait déjà un beau chiffre d’affaire et tu connais parfaitement ta clientèle.

Mais, voilà, moi, je me pose des questions…

Tes clients, parlons-en, est-ce qu’ils te connaissent vraiment ? Je parle pas de quels produits ou services tu leur refourgues, mais plutôt quelles sont tes valeurs, dans quelle direction tu vas avec ta boite, pourquoi tu fais tout ça, quelles sont tes convictions…

Es-tu capable de remettre en question ton activité ou repenser ta façon de communiquer ?

Est-ce que tu t’es déjà demandé si le web pouvait t’aider à faire plus de chiffre, à renforcer la confiance que tu noues avec tes clients, à les fidéliser pour qu’ils reviennent ?

La transformation digitale, ça te parle ? Je déteste ces mots, mais on entend ça de partout en ce moment, ça fait genre. Ben moi, j’ai envie de te montrer que oui, le numérique peut t’aider à développer ton business.

Tous les business ? Bon, peut-être pas tous “tous”, mais quand même pas mal, d’une manière ou d’une autre. Une chose est certaine, c’est pas en faisant tous la même chose, au même moment, pour les mêmes personnes qu’on va faire péter les chiffres.

Un peu d’imagination, de curiosité, voilà ce qu’il te faut !

Si t’es complètement (ou même juste un peu) perdu dans la jungle du web, t’inquiète, t’es au bon endroit. J’y passe ma vie sur le web. Sauf quand je bois une bière ou que je joue au ping-pong. Et encore…

En fait, l’important, c’est pas la technique. C’est pas de savoir ou pas savoir faire. Si on ne sait pas, on apprendra ou on trouvera quelqu’un pour. Non, l’important c’est de se poser des questions. Plein de questions. De douter, mais dans le bon sens du terme, tu vois.

Pas de douter du genre “j’suis trop nul, j’y arriverai jamais”. De douter plus comme ça : “et si on essayait autrement”. Et si on ne suivait plus cette règle-là, comme ça pour voir. Et si… on ne se contentait pas du “et si” et qu’on passait à l’action ?

Est-ce que ça va forcément marcher ? Non. Est-ce que ça va forcément foirer ? Non plus, c’est ça qu’est bien.

Et puis rien qu’en faisant, tu vas apprendre plein de trucs nouveaux, ça va te donner des idées pour d’autres secteurs de ta boite. Bref, c’est tout bénéf.

Si tu veux qu’on doute ensemble, contacte-moi, j’aime bien poser des questions !