La mise en accusation est si frappante que le Brésil est un pays d’éducateur.

Greve dans l’éducation plus de deux mois compromettre sérieusement l’éducation difficile de notre jeunesse.

por: Franklin Couto

Brasil – Le 1er Janvier, 2015, la présidente Dilma a fait un discours de ceux plein d’enthousiasme.

Dans cette déclaration, il a entamé son second mandat et a annoncé le slogan de son «nouveau» gouvernement.

Le slogan a attiré beaucoup d’attention et nous a fait penser un peu à la capacité de son gouvernement aurait à rendre compte à assumer cette responsabilité.

Brésil- un pays éducateur! Donc, dit le slogan qui a été rapidement étouffée parmi tant de scandales de corruption, des grèves sans fin et des manifestations dans tout le pays.

En fait, jusqu’à présent l’éducateur de pays grève dure plus de deux mois, et jusqu’à six mois dans la durée.

Pendant ce temps, le gouvernement passe du temps et de la salive divisant soigneusement la phrase: Ceci est une arnaque! Ceci est une arnaque! Mais oublier de voir qu’un coup a été prise par 54 millions de Brésiliens qui ont cru tout ce qui a été dit au cours de la campagne électorale. Donc, aussi légitime que l’affirmation selon laquelle la mise en accusation serait un coup, est la revendication que nous vivons dans un éducateur de pays.

TWITTER SNAPCHAT FACEBOOK INSTAGRAM TELEGRAM