Sylvain Carle

J’écris parce que je dois (et parce que je peux). GM @FounderFuel, partner @RealVentures, me myself and I @froginthevalley + @sylvain.


Au revoir

So long, and thanks for all the the bird named projects.


“What is that feeling when you’re driving away from people and they recede on the…

Geek Tourisme à Paris (ecosystem building)

One week in Paris exploring the emerging ecosystem: Oh que oui!


Geek Tourisme à Paris

One week in Paris exploring the emerging ecosystem: Oh que oui!

Paris: merci!

I was in Paris this week for the Elevator World Tour, judging over 50 startups. A real “in the…


Une question de feu sacré: je pitche donc je suis.

Ce texte est une réponse à celui de d’Isabelle Deschamps, publié sur le blogue des start-ups sur lesaffaires.com …


Once a Twitter Developer Advocate, always a Twitter Developer Advocate.

Even when Twitter stops signing my paycheck, I will still advocate for them, here’s why.

Publications edited by Sylvain Carle

Idées, commentaires, perspective sur la vie en société à l’époque de l’internet immanent.

Une collection de récits, d’opinions et de perspectives d’entrepreneurs

Writing, thinking, doing hackweek(s).


Au revoir

So long, and thanks for all the the bird named projects.


“What is that feeling when you’re driving away from people and they recede on the…

Le retour…

Ceci n’est pas une métaphore.


Après l’énigme, le délire.

Je vous écris encore, un peu pressé ce soir, parce que je dois. Parfois, l…


L’énigme du retour


Je vous écris ceci, non pas parce que je dois, mais parce que je peux. Ne vous méprenez pas, on me l’a demandé, quelques fois, plusieurs fois. Qu’est-ce qui me ferait…


Les médias non-sociaux

Notes d’une conversation


Je donnais jeudi dernier une conférence dans le cadre de la journée Boomerang d’Infopresse. Ce que j’aime de ces év…


Des grands projets de barrages hydro-électriques au nécessaire (et urgent) débarrage hyper-numérique

La société en réseau c’est maintenant.


Une journée chez Twitter

Un an plus tard, la routine est toujours aussi peu prévisible…


Ceci est la version intégrale du texte que j’ai partagé avec Antoine