Case Study: IOLCE #2

Gabriella Arvanitis
Nov 4, 2018 · 5 min read

Nous sommes quatre étudiants de la Haute Ecole Albert Jacquard en Design Web et Mobile. Dans le cadre du projet “IOLCE”, nous avons dû écrire dans un premier temps un texte portant sur une conférence et ensuite créer l’interface mobile individuellement. Voici les démarches que nous avons effectué pour mener à bien notre projet.

Le jour de notre rentrée en 2ème.

Nous avons commencé par avoir des explications sur qu’est ce que « IOCLE », On est très vite mis dans le bain grâce à nos créations de groupe et le choix de la conférence qui allaient être influents pour les semaines qui suivent et pour le bon déroulement de nos ateliers.

Ensuite, nous avons dû indépendamment des autres regarder la conférence.


Jour 1: Résumer de la conférence.

Nous avons commencé par ouvrir un doc. accessible à chacun de nous et au professeur.

Nous avons écrit la première version du résumé qui pour nous a été catastrophique car nous avons dû tout supprimer après le premier passage du professeur.


Jour 2: mise en forme du texte

Pour ce deuxième jour d’atelier, nous avons continué notre texte, notre recherche d’exemple et d’images ou encore notre mise en forme, ce qui nous a permis de finaliser le texte et de pouvoir nous lancer tous individuellement.


Jour 3: création de l’interface mobile.

Nous voilà tous lancés individuellement.

A présent j’ai réalisé des recherches d’interfaces différentes pour élargir l’idée que j’avais.

J’ai commencé par réaliser quelques croquis pour faire un choix final et pour avance le mieux possible dans ce travail personnel.

Bien évidemment, en prenant compte de mes camarades j’ai cherché à être cohérente pas que pour moi mais pour eux aussi, pour qu’ils puissent avoir la facilité d’interpréter mon travail comme si c’était le leur.


Finalisation et codage.

Alors que ma composition visuelle était finalisée, je devais à présent la coder, cette démarche devait être cohérente à ma composition visuelle avec les outils appris au cours.

Le codage c’est fait en plusieurs jours, malgré mes difficultés de mise en ligne j’ai pu le faire à temps pour pouvoir le tester sur des smartphones différents et faire les modifications nécessaires.


Préparation de la présentation.

Le stress se fait ressentir, le temps passe vite et la présentation approche, il me reste à faire les impressions et les slides pour le jour j.

Mener à bien ce projets de A à Z m’a appris à mieux comprendre les différentes étapes de réalisation d’une interface mobile.


Jour -j.

En attendant le passage des professeurs, j’ai pu aller questionner un groupe par conférence avec les questions suivantes:

Comment le travail de groupe c’est-il passer ?
Comment avez vous vécu le travail seul ?
Votre partie préférée est le design ou le code ?
Avez vous rencontrés des difficultés ?
Avez-vous résolu des difficultés ?
Avez-vous aimé le travail ?
Qu’avez-vous retenu de la conférence ?

Broad Band — What History’s Female Internet Pioneers can Teach us about Tomorrow — Groupe 9:

Le premier groupe: Il n’avait plutot pas de chance le ⅖ les as abandonner en cours de route.

Mais ils n’ont pas baisser les bras, ils ont continué à travailler en se répartissant les tâches.

Une personne d’un autre groupe me dit avoir eu des difficultés au niveau du codage car il n’a pas eu assez de temps mais c’est ce qu’il a préféré pour lui le codage est quelque chose de concret et logique alors que le design non

How to Build an Atomic Bomb — Groupe 10:

Le second groupe: A eu une bonne cohésion de groupe malgré qu’ils ont du revenir plusieurs fois sur le groupe. La personne que j’ai interrogé pense avoir bien travaillé malgré le manque de connaissance pour coder, il a apprécié travailler sur le design du site et qui lui a permis de comprendre les différentes étapes de la conception d’un site.

From AI to robots, from apps to wearables — let’s design for everyone, OK? — Groupe 3:

Le troisième groupe: Il avait une bonne cohésion entre eux. Je suis face à un des ⅖ qui est plus à l’aise cette année que l’année dernière, il est fasse à une seul difficulté le design malgré l’amour qu’il porte à la typographie.
Sa difficulté était le Burger menu qui à été assez long à trouver au niveau du code.

The Internet of Natural Things— Groupe 4:

Le quatrième groupe: Là, personne ne se connait donc pas facile, mais une fois les présentations faites le feeling passe tout seul.
La personne interrogée est beaucoup plus solitaire, donc était beaucoup plus à l’aise pour la partie individuelle seul hick le manque de temps.

Conclusion:

4 groupes différents, mais se retrouvant dans plusieurs points. Des lacunes au niveau du codage et malgré le manquement de temps, on retrouve la passion de chacun, qui au final donne un assez bon résultat global.


Vacance d’hiver.

Quoi de mieux que de partir se ressourcer chez soi, à 3000 km d’ici, sans ces bruits, ce stress et ce manque de chaleur pas seulement climatique mais humaine aussi.

Donc me voilà dans mon petit village natal, poser sur ma terrasse, tasse de café à la main, les oiseaux qui chantent , les chiens qui jouent, avec, le scooter devant moi qui m’interpelle pour une petite balade dans le but de décompresser, de m’oxygéner pour que par la suite je puisse me consacrer à ce travail avec un esprit créatif, qui est mon objectif principal.

J’ai changé pas mal de choses dans mon design en restant sur les mêmes bases, le plus dur a été de tout réadapter avec ce que l’on a appris les mois suivants le Iolce.

De rendre le tout responsive car après des semaines à avoir d’autres choses à faire on oublie vite le but final.

Mais me voilà au bout de ce projet et malgré les lacunes que j’ai eu, je suis assez fière de ce que j’ai accompli et appris tout au long de ce projet.

Groupe: Logan Dedobbeleer, Martin Constant, Matteo De Lorenzi

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade