Le journal d’un pèlerin — 51

Pieros

Une belle et douce soirée.

J’ai pris la journée comme une journée de repos à 26km. Après une grosse journée hier, j’ai marché lentement. J’ai pas eu de gros moment aujourd’hui… Juste du bon temps sur le camino. Mon genou va bien.

Je suis arrivé pas trop tard à l’albergue. C’tait une albergue que j’avais spotté à l’Albergue verde. Je suis vraiment pas déçu! Drette en arrivant, j’ai rencontré une autre Israélienne! Ahmet, je crois. Elle s’est arrêté devant la pancarte du gîte et mon amorce de descente à été suffisante pour la convaincre de rester. Elle est zen bouddhiste. Je le sais parce qu’il y a une salle de méditation ici et qu’elle en a parlé. On vient juste de faire 30 minutes. Un des hospitaleros avait le chant du matin de vipassana, j’ai bien connecté avec lui par après, Javier, il veut s’ouvrir une albergue spirituelle un jour — je lui souhaite. Après la méditation, on a fait un cercle avec les mains et on se disait en pali “I am another you. You are another me” en se regardant dans les yeux. Et finalement, une Argentine (Verónica), a récité un mantra magnifique. Y’avait une énergie extraordinaire. J’ai réussis à faire un scan complet avec une belle connexion. J’aime beaucoup ma nouvelle approche au chemin. “The vegetarian way”.

Asatoma Satgamayâ
Tamaso Maa Yotir Gamayâ
Mirtmo Maa Amritam Gamayâ
Om Shanti, Shanti, Santi

— Namasté ❤ & Jai Guru dev, Verou de Argentina

En parlant du trail en Israël, un autre Israélien s’est manifesté (Uriel). Ils ont parlé en hébreux. C’est vraiment beau comme langue! On a finit par fumer de tout, ensemble. Un joint, une cigarette et une pipe. Mon premier weed du chemin, hehe. Il était fort et mixé avec du tabac, mais j’ai bien fumé sans tousser. Pendant ce temps, Marjorie et Luc sont arrivé, mais n’ont pas pu resté… pu de place. Je les reverrai plus tard. On dirait que je rencontre les gens avec qui je vais finir le camino. Dans huit jours environ! J’ai rencontré aussi Sandra, une allemande prof de yoga (comme Verónica) et j’ai juste une belle connexion avec tout le monde.

La bouffe était très bonne. Couscous et soupe! Les deux profs de yoga ont étudié en Inde. Je crois qu’il y a de quoi pour moi là-bas — à voir. Y’a tellement de tout.

On a passé la soirée à jouer de la musique, à fumer et à parler. J’ai jouer de l’harmonica devant des gens pour la première fois.