Le journal d’un pèlerin — 60

Santiago de Compostela

Un journal remplis de dessins et de mots j’trouve ça vraiment beau.

Et hop! Troisième jour à Santiago. Je suis vraiment content d’être resté une journée de plus. J’ai réussis à tout faire et j’en ai profité à fond.

J’ai commencé relaxe au p’tit déj a parlé avec un Irlandais, une Australienne et Sylvie (la Française au RV). Je trouve que les conversations que j’entretient ces derniers temps sont meaningfuls et prenantes. J’ai l’impression de donner et de recevoir beaucoup de ces échanges. Un peu comme l’échange out of the blue avec le couple américains. C’est ça le chemin en grosse partie! C’est ça la vie, le partage.

Après je suis re-retourné au Xoños pour terminer mes cartes postales. J’avais quand même pas mal sur le programme et des gros trucs qui demandaient de l’investissement, de l’engagement. Ça l’a fait du bien d’être dans l’action.

J’ai donc fini mes cartes et j’ai réussi à tout poster. Du même coup, j’ai acheté mon billet pour Madrid pour le 27 octobre. C’était juste à côté de la poste. Ça me laisse en masse de temps pour tout faire à pied et peut-être même de revoir Béatrice! Au passage, j’ai remangé un burger végane proche de l’ofinica pour la compostela et j’ai cultivé mon bon karma en allant payé mon orujo, partagé avec Jérémi hier, que j’avais pas payé la veille! La señora était contente! J’ai remis mon journal à jour et pouf j’étais à date sur tous les points.

J’attendais donc l’arrivé d’Anne-Claire et j’ai décidé de prendre le temps de sketcher mon bâton de marche. Ça fait longtemps que je voulais le faire et c’était pas facile. Autant techniquement que mentalement… émotionnellement. Ça va être quelque chose que de le laisser en Galice.

Rester une deuxième journée aura valut le coup. J’ai revu Verónica, l’égyptienne, Isabelle, les deux Américaines du déjeuné de Melide, Jacques, l’Allemand Jonas avec qui j’ai fumé la pipe à Ostabat (qui semble être avec Isabelle!), la Canadienne Janet et Irena et j’en passe… La belle famille du camino.

La messe ce soir était blindé, c’était le point de rendez-vous pour mon groupe, mais on a du attendre la fin pour se retrouver. Super moment que de se retrouver après tant de temps. Je me sens super proche d’eux. Anne-Claire à l’air de bien aller malgré tout. Elle vit un moment pas facile, mais elle grandit énormément et je reconnais ça chez elle. Je trouve ça beau. J’ai hâte de voir sa suite. Je me sentais un peu mal à l’aise de lui dire que Sophie et moi ça allait super bien, mais en fait ça l’a aidé de voir comment c’était entre nous. Sans secret, bonne communication, projets partagés, désir de grandir et de construire. Ça m’a touché qu’elle dise ça. Je suis choyé par les gens qui m’entoure.

On est retourné au EntrePedras pour renouer et c’était vraiment bien. On a repris du orujo. Ça fait pas l’unanimité chez les femmes à date, hehe.

J’ai dit au revoir à Anne-Claire. J’espère bien que nos chemin se recroiseront. Demain, c’est un nouveau départ. Anicca. (elle m’a dit qu’elle se le dit quand ça va pas trop. Je lui en reparlerai plus tard).