Apprendre à s’aimer
Mathilde Lm
1202

Bonjour Mathilde

C’est troublant de te lire. J’ai écrit cette tristesse il y a quelques années. Je connais ces paradoxes et peux aujourd’hui témoigner d’une guérison réelle. Il y a selon mon expérience un triple secret. Tu connais le premier : être pour soi-même l’amie que nous savons être pour les autres. Le second : tu ne peux voir en l’autre que ce que tu as déjà au fond de toi. Cette phrase toute simple est une clé lumineuse pour apprendre à se connaître et à se reconnaître toutes les merveilles que nous voyons chez les autres.

Le dernier : tu n’es responsable que de ton propre bonheur. Tu n’es pas responsable de ce que les autres ressentent, des choix qu’ils font, de leurs colères… même si tu les ressens très fort. Je suis très perceptive et tu sembles l’être aussi. J’ai du apprendre à discerner mes émotions et celles des autres. Beaucoup de choses me traversent et j’en prenais à tort la responsabilité. En m’apaisant moi-même j’ai pu accepter que d’autres autour de moi puissent être tristes ou mal sans avoir besoin de réagir, de trouver une solution. En étant juste dans l’accueil de l’état dans lequel ils sont, puisque mon état intérieur ne rentre plus en vibration avec le leur. Er lorsque je vibre je vois le coin à nettoyer pour m'apaiser !

Passe une belle journée

Gabrielle

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.