pourquoi l’interdiction burkini n’a rien à voir avec l’islamophobie

Je ne me suis jamais senti islamophobe, et pourtant le voile, la burka, le burkini me hérissent le poil. Est-ce que je me mens ? Suis-je un raciste qui s’ignore ?

D’abord j’ai toujours attaché de l’importance à la laïcité. Mon éducation je l’ai faite à l’école publique, l’école de la république, et déjà adolescent je portais un regard perplexe sur “ceux du privé”.
Ce n’était pas de l’incompréhension, juste je trouvais curieux d’intégrer des heures de catéchisme dans son emploi du temps de collégien. Baptisé puis communiant, je connaissais tout ça mais c’était un côté à part de ma vie, sans rien renier c’est le laïc qui a pris le dessus en moi. Enfant, j’admirais les punks qui crachaient sur les curés qu’ils les croisaient comme tonton Marco (un oncle très éloigné qui me fascinait autant qu’il indignait tout le reste de la famille).

Ma laïcité n’a rien d’originale, j’ai l’impression de la partager avec beaucoup de mes congénères. Sans renier “mes origines chrétiennes”, quand j’ai choisi de me marier sans passer l’église ou décidé que le baptême de ma fille serait républicain, personne n’a chercher à me faire changer d’avis. C’était mon choix, chacun l’a respecté comme je pense respecter le choix des autres… sauf le voile ou la burka.

Le voile islamique n’a jamais fait partie de mon environnement. Oui il y avait bien des mères avec un foulard sur la tête quand j’étais enfant mais pas différent de celui que mettait ma grand mère à vélo pour protéger sa permanente. Le voile, je l’ai découvert comme beaucoup en septembre 1989 avec les 3 collégiennes de Creil. C’est ce voile là qui me hérisse, ce voile militant de ceux qui ne pensent que par dieu. Ce voile me hérisse autant que l’omniprésence des références à dieu dans la culture américaine.

Oui chacun est libre en France de croire en dieu, de prier, d’y consacrer sa vie, mais pas à la vue de tous au risque d’être accusé de prosélytisme.

Ce n’est écrit nulle part, ce n’est surement pas légal mais je crois que beaucoup pensent ainsi. Est-ce une manière de manifester une islamophobie rampante ? Non, définitivement non, l’habit religieux a toujours suscité l’hostilité. Une preuve ?

Art. V — La loi ne reconnaît aucun ministre du culte, nul ne peut paraître en public avec les habits, ornements ou costumes affectés à des cérémonies religieuses.

Rien à voir avec une nouvelle saillie de Robert Ménard, il s’agit du décret sur la liberté des cultes du 21 février 1795. Un exemple plus parlant ?

Le 10 septembre 1900, Eugène Thomas, maire du Kremlin-Bicêtre dont le coeur bat républicain, prend un arrêté municipal «interdisant le port de la soutane sur le territoire de la commune». «Le clergé est un groupe de fonctionnaires (…) qu’il importe particulièrement, en raison de leur nombre, de leur indiscipline naturelle et de la nature même de leurs fonctions complètement inutiles au bien de l’Etat, de les rappeler en toutes choses au respect absolu de toutes les lois», argumente l’édile, qui poursuit : «Si le costume dont s’affublent les religieux peut favoriser leur autorité sur une certaine partie de la société, il les rend ridicules aux yeux de tous les hommes raisonnables et l’Etat ne doit pas tolérer qu’une catégorie de fonctionnaires serve à amuser les passants.» source Libération

Déjà à l’époque ces arrêtés sont annulés par le conseil d’état mais bon, on ne se refait pas… Je pense que la France n’aime simplement pas celui qui exhibe sa religion. Une manière de nos jours de légitimer notre islamophobie rampante ? Les membres de la manif pour tous suscite le même rejet, le même mépris dans la société que le voile islamiste me semble-t-il.

Faut-il revoir notre manière de penser ?

Parce que le reste du monde nous regarde avec mépris/incompréhension/haine ? Nous avions un roi, représentant de dieu sur terre, nous lui avons tranché la tête ! J’appelle ça l’exception culturelle française. Je pense que ce rejet des “trop croyants” fait notre identité et je ne vois pas de raison valable d’en changer. Je pense aux saoudiennes qui rêvent d’avoir le droit de conduire une voiture, à ces iraniennes qui rêvent d’enlever leur voile, peut être que leur regard sur la France m’importe plus que l’avis éclairé (illuminé ?) des journalistes de Fox news. Je pense aux caricatures de Charlie hebdo que les journaux étrangers n’ont pas osé reproduire. Non, désolé, je ne suis sans doute pas parfait mais je ne vois pas de raison valable de changer.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.