L’humain dans la société

L’humain ayant changé

Présentement abîmé,

Se perçoit maintenant battu

Dans ce monde mal conçu.

La vie donné comme cadeau

Désormais jeté à l’eau.

Elle lui dit: imagine

Un monde sans famine

Où est-ce que la pauvreté

cesserait finalement d’existé.

Cette sensation superficielle

Est une chose annuelle.

Que c’est génial!

La voilà de retour à l’hôpital.

Cette femme étant une grande rêveuse

Se demanda si c’était seulement un cauchemard

Ou était-il vraiment trop tard?

Quelle vie gâcheuse.

Jours et mois sont passés.

Les conversations sont bourrés de malaise

Quelle foutaise.

Elle sera à jamais dans nos pensées.

-Émilie Gardner

Like what you read? Give Émilie Gardner a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.