En route pour 2017 !

Trêve de Noël, période de fête, réflexions, introspection … Alors que 2016 touche à sa fin, voilà qu’il faut s’intéresser à 2017. Oui oui, dans quelques semaines il faudra faire son bilan, prendre quelques (bonnes) résolutions et redémarrer une année nouvelle.

En ce qui me concerne, l’année à venir n’est pas anodine. Gros projets personnels et «transition professionnelle». Autant dire que j’ai en même temps hâte et peur de ce qui va arriver.

Un petit plongeon dans les nuages ? :D

Revenir dans le domaine de l’environnement

Côté professionnel, je réfléchis à un genre de reconversion (mais peut-on parler d’une reconversion pour un entrepreneur ?) en terme d’intérêt et de projet. Après 4 ans et même 5 en vérité à créer du contenu pour des événements, l’heure est venue de revenir à mes premières amours. J’avais publié mon parcours il y a quelques temps et je souhaite véritablement marquer mes nouveaux projets d’une forte composante environnementale, en gros, rentrer dans le champ du développement durable.

Ce qui n’est pas évident, ce sont les réponses aux questions “quoi”, “comment”, “avec qui”. Parce que le “pourquoi” est évident pour moi. Je veux être en phase avec mes valeurs personnelles, je veux participer à l’effort de la transition vers un monde plus durable et je veux qu’on comprenne facilement ce que je fais et surtout, je veux donner un sens à l’énergie que je dépense.

Je crois que j’ai montré ce TED à tous mes étudiants ;)

L’âge de la raison

En regardant en arrière, je me dis que la vingtaine était l’heure de toutes les explorations, et notamment celle de la vague du web et des réseaux sociaux par l’étendue des possibilités qu’ils offraient. L’heure pour moi, d’être de tous les événements sur l’innovation et le numérique et l’heure aussi de monter ma première boîte (après avoir été pigiste pendant un temps).

En entrant dans la trentaine, j’ai aussi changé de perspective. Un peu plus réaliste, un peu plus pragmatique et aussi rattrapée par quelques réalités du quotidien ou par la santé de mes proches, la remise en question n’a pas tardé. (cf mon post sur le sujet). Comment vais-je orienter les 10 ou les 20 prochaines années ? Dans quoi je souhaite m’investir ? Un peu comme si le moment de la maturité était arrivé. ;-)

L’année écoulée a été difficile, notamment car je suis toujours en procédure pour récupérer le paiement d’un client de fin 2015. Cet épisode m’a beaucoup plus affectée que je ne le croyais : confiance en moi bien ébranlée, remise en question de la condition de l’entrepreneur et mise en danger financière correspondante. Plus jamais ça, m’étais-je promis ! Mais sans que je ne le vois venir, un client de 2016 est en train de prendre le même chemin… mais je ne perds pas espoir.

Le contexte mondial et français m’interroge aussi beaucoup, avec cette impression d’un optimisme très fort d’un côté (une bulle ?) mais aussi une sorte de repli sur soi qu’on ne peut pas nier ! Comment faire bouger les lignes à mon échelle aussi ? Comment combiner action professionnelle et engagement personnel ?

Quelques enseignements de 2016

En tous cas, 2016 aura été riche d’enseignements, pas plus difficile que 2015, pas plus facile non plus, différente. J’aurais encore appris :

Sur les gens.

J’aime les gens profondément. Je n’ai jamais hésité à venir en aide à des personnes qui en avait besoin, même professionnellement. Parfois à mon détriment. Parce que je suis optimiste et que j’ai confiance dans l’autre. 2016 m’aura appris à mettre quelques barrières mais aussi à reconnecter avec des contacts, amis, ou famille parce que la vie est courte. Mais aussi à déconnecter de ceux avec qui l’écoute ou le partage sont impossibles.

Sur le sens.

J’adore rencontrer de nouvelles personnes et découvrir d’autres horizons et l’événementiel est parfait pour cela. Je pense toujours que c’est un concentré formidable de gens et de connaissances partagée. Mais après avoir pratiqué ce secteur depuis 2010, j’ai besoin de respirer et de (re)trouver du sens à mes actions. Ce sens, il est pour moi soit en direction de la planète, soit en direction des gens. J’aimerais avoir un impact positif à court et moyen terme.

Sur les missions qu’on m’a confiée.

Malgré la spécialisation d’Ondine, mon parcours balaye une large gamme de compétences et on m’a souvent appelée pour du sur-mesure alors même que j’essayais le plus possible de “produitiser” mon offre. Je n’ai sans doute pas réussi complètement en 4 ans d’entreprise mais j’ai appris beaucoup, sur le management, sur la conduite de projet, et même sur la conception d’un produit qui aurait pu être une start-up.

Sur mon statut d’entrepreneur.

Je me suis beaucoup questionnée sur ce que je savais faire, si j’étais sur la bonne voie, j’ai même regardé des annonces de jobs. Et puis, différentes expériences m’ont apporté des briques de réponses. Oui j’ai un tempérament d’indépendante mais j’aime travailler avec des gens passionnés, oui j’aime créer, oui j’ai des idées, oui je suis curieuse et oui plusieurs projets à mener en même temps ne me font pas peur.

L’écriture.

Par dessus-tout, en 2016 j’ai retrouvé le goût de l’écriture. Ou plus précisément je suis passée de l’envie à l’action. En plus de cet espace, j’ai rouvert un blog sur un tout autre sujet qui me tient à coeur, je suis devenue chroniqueuse sous pseudo pour un autre blog. Bref, je ré-écris et j’aime ça.

J’ai toujours adoré les carnets de toute façon !!

La transition

Alors pour cette période de transition, je me base sur ce que je sais bien faire : écrire, créer du contenu ou des stratégies éditoriales, organiser des événements, créer des communautés, conseiller … Tout cela, je souhaite le mettre au service de projets environnementaux ou humains.

Je sais aussi que pour le moment, je souhaite rester indépendante — même si je ne suis fermée à rien — pour me laisser la possibilité de remonter un projet entrepreneurial car j’ai quand même quelques idées dans les cartons.

Je n’ai plus peur de la transition et j’ai la chance d’être bien entourée. On verra ce que 2017 m’apporte.

Un coucher de soleil pour l’année qui se termine :) (Photo de Geoffrey)

Profitez de vos proches et à l’année prochaine ;)