Demain je vais travailler et cela fait un an que ce n’est pas arrivé.

JAKE MELARA

Demain, c’est vendredi et depuis un an tous les vendredis, je vais en cours pour “Apprendre à Oser”.

Il y a un an j’ai démarré l’Executive MBA d’HEC. Depuis 11 mois, tous les vendredis et deux samedi par mois j’avais cours (sans oublier les deux semaines complètes de cours à l’étranger pour un programme spécifique sélectionné parmi 8) de 8h30 à 19h30 en moyenne.

Ce soir, je vis un instant particulier et j’avais envie de le partager avec vous. Il est 22h38 et je vis le dernier jeudi soir d’une série mémorable.

Ce jeudi soir, la “Team 1” ne s’échange pas de fichiers. Ce jeudi soir, la “Team 1” ne finalise pas de présentation. En bref, la Team 1 n’est pas active sur Whatsapp et c’est étrange.

J’aimais ça. Je le savais bien sur…mais qu’est-ce que j’aimais ça !

J’aimais aller en cours avec cette promo de 54 camarades, 54 copain(e)s, 54 ami(e)s, 54 collègues. J’aimais bucher sur des business case avec ma Team 1. J’aimais ce groupe Whatsapp qui s’emballait le vendredi vers 16h car la fatigue pointait son nez. J’aimais mes lectures de cas HBR de 15 pages en anglais, j’aimais les madeleines au chocolat du buffet de 8h15 dans le hall de l’amphi, j’aimais les célébrations d’anniversaire avec 154 msg non lus et la batterie de mon iPhone qui faisait la tronche, j’aimais les applaudissements pour un peu près tout et rien dans cet amphi à température variable. J’aimais les intervenants quelque peu déroutés face à notre fougue.

Quelle chance vraiment

Ce soir, je réalise encore plus fort quelle chance j’ai eu, durant 11 mois, de prendre le temps de retourner sur les bancs pour apprendre de nouveau et échanger, en toute bienveillance, avec une promo drôle, curieuse et diverse. Je réalise tout ce que j’ai appris à votre contact mes chers camarades et combien vous allez me manquer.

Enfin vous l’avez compris, demain je n’ai pas cours et je suis triste. Je ne suis pas triste d’aller travailler car j’aime mon job, mais je suis nostalgique de cette parenthèse étudiante.

Merci à tous pour l’année que j’ai passé à vos cotés.
Geoffrey.

P.S. : Du coup je vais vite faire un whatsapp à la Team 1 pour ma dose de dopamine.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Geoffrey Arduini’s story.