Comment Demooz va transformer le retail en 2018 ?

Bon anniversaire Demooz.

Demooz, c’est une plateforme qui vous permet de tester un produit avant de l’acheter. Nous vous mettons en relation avec un particulier, proche de chez vous, qui vous fera une démonstration du produit, gratuitement.


J’ai pris pour habitude d’écrire un article pour chaque anniversaire de Demooz. Pas le jour de sa création (absolument rien à raconter), mais pour la première bougie, là pour ses 2 ans, pas pour ses 3 ans (nous avons closé notre seed round le jour de ses 3 ans). OK tu vois c’est pas du tout une habitude. Mais je m’engage aujourd’hui à le faire chaque année. Tu es témoin.

Au commencement #noob

Le 6 décembre 2013 naissait Demooz. Naissance officielle, avec toute la paperasse qui va avec. On avait absolument rien à ce moment-là, pas un membre, pas un client, pas un début de bout de POC. Bref que dalle. Mais il fallait créer la boîte parce que c’est coooool.

On a mis deux années à gagner un euro (oui, 730 jours). Tu peux lire nos déboires chaotiques ici.

2 ans à tout essayer pour gagner $1

Heureusement, nous avions rempli pas mal de dossiers pour des prêts, avances remboursables et autres subventions en janvier 2015 (Bisous à BPI, Réseau Entreprendre Aquitaine, la Région Aquitaine et à mon papa).

Bornés comme jamais

Donc, on se retrouve début 2016, le cash part très vite. On commence à faire 5k€ de MRR (à peine hein). et clairement, c’est pas donné à toutes les start-ups, vraiment. C’est Jean de La Rochebrochard qui me l’a dit au détour d’un déjeuner ensemble :

Putain mais mec, t’as une boite qui gagne de l’argent, t’as des clients, une team… mais tu fous quoi sérieux ? EX-E-CU-TION.
J2LR.

Puis il s’est mis à lire son Twitter.

Ce mec m’a tellement bousculé lors de ce déjeuner que ça m’a fait prendre conscience des limites de ma zone de confort. Ca fait du bien. J’aime bien me prendre des grosses baffes régulièrement, ça me remet en place. Dans le même délire, je nomme Boris Golden, très bien pour te remettre les yeux en face des trous. Hyper pertinent, hyper smart, pas trop de tact (mais j’aime prendre un direct plutôt qu’une balayette fragile par derrière). Bref, je dérive.

Jean, Stéphane et moi.

Retour début 2016, février exactement, je pars en roadshow pour lever des fonds. Contexte : un modèle qui tourne depuis décembre 2015, 3 clients, 5k€ de MRR. J’ai pas peur. En vrai si. Mais on sent la traction et le cash part plutôt vite.

En avril, je rencontre Thibaut Bayart de ZTP, suivi de Sébastien et Erwan. Des mecs tellement disponibles et à l’écoute que je peux tout leur confier sans la moindre hésitation. Et pour le coup, c’est genre, primordial de bien s’entendre avec ses investisseurs (obligatoire même). Boom termsheet en poche, mais seulement la moitié du montant qu’on veut lever. Plus tard, en discussion avec Romain Vidal de Caphorn, celui-ci me fait une très belle intro auprès de Renaud Guillerm, Managing partner de SIDE capital. On arrive en octobre 2016, nouvelle termsheet, audit et co. On close le 6 décembre 2016, bon anniversaire Demooz (3 ans déjà) !

Post Seed Round

Et donc on se retrouve en Janvier 2017, pas mal de cash sur le compte (800k€), pour dérouler notre plan d’action (embauches, dépenses, dépenses et dépenses). Nous sommes passés de 7 personnes à 19 et de 10 à 40 clients en 2017 (42 si tout va bien).

Cette année fût épique, autant pour Demooz que pour moi, personnellement. J’ai découvert le métier de manager (rien à voir avec les cours à l’école). La réalité est assez différente, obligé d’apprendre sur le tas, d’apprendre de ses erreurs surtout. Aujourd’hui je suis hyper fier de cette A-team (Régis, Fred, Stéphane, Marion, Mathieu, Lorraine, Guillaume, Myrna, Arthur, Luc, Quentin, Beth, Laura, Mathilde, Mathieu, Cassandre, Loic, Pauline, Nino).

Durant cette année 2017, notre vision a beaucoup changé. Enormémement même.

Vision 2018 - 2020

2017 a été totalement dingue.

Après avoir passé la barre des 100 000 membres (30% ont au moins un produit à faire tester). Après être devenu le plus gros réseau de showrooms de France (cf ici). Après être passé d’une démo par jour à plus de 20. Après avoir doublé notre chiffre d’affaires YoY (ndlr : terme technique).

2018 est une année encore plus importante pour Demooz.

Voilà le plan.

Changer de dimension.

Changer de dimension.

En vrai c’est pas si imagé que ça.

Le constat est le suivant : Dans le processus d’achat, il y a 4 grandes étapes:

  • Recherches sur Internet
  • Show-rooming (nous)
  • L’achat
  • Les services après-vente

Concrètement, aujourd’hui c’est un peu compliqué de se lancer dans l’e-commerce, c’est un peu saturé quoi. L’idée de Demooz était de se positionner dans un océan bleu (par opposition à océan rouge). L’étape de Show-rooming étant plutôt vide de concurrence contrairement à l’étape d’achat (hello Amazon, tu peux juste pas lutter).

#NEW DIMENSION 1 — L’achat pendant la démo

Dès 2018, nous allons nous positionner sur la dimension “Achat” afin de permettre aux testeurs d’acheter directement un produit pendant une démonstration. Et cela par deux moyens (en fonction de la typologie du produit) :

  • Acheter pendant la démo et REPARTIR directement avec le produit.
  • Commander pendant la démo et se faire livrer en 48h.

Dans les deux cas, nous négocions des réductions significatives qui seront valables pour un achat pendant la démonstration uniquement. Dégressives ensuite.

Nous proposerons aussi le paiement en plusieurs fois car Demooz a surtout du sens sur les produits chers.

#NEW DIMENSION 2 — Rémunérer les membres

En 2018, nous allons petit à petit commencer à payer les demoozers en fonction des ventes qu’ils génèrent. L’idée de cette rémunération permettra de scaler le nombre de démonstrateurs sur tout le territoire et ainsi de mailler de façon dense le réseau.

De facto, plus besoin d’être équipé d’un produit par Demooz.

Vous avez acheté une enceinte ? Demoozez-la et gagner de l’argent. Remboursez tout simplement votre achat !

#NEW DIMENSION 3— Combiner Achats & Rémunérations

Imaginez.

Vous achetez un Devialet Phantom à 2000€ lors d’une démonstration chez David à Paris. Bien entendu vous prenez le paiement en plusieurs fois. Disons 10 fois.

Demooz vous propose alors de devenir Demoozer du Phantom à votre tour, tout comme David (qui aura touché une commission sur la vente). SAUF QUE, Demooz pourra réduire vos dernières mensualités en fonction des ventes que vous générez. Si vous êtes bon, vous n’allez pas le payer bien cher :-)

# DIMENSION FINALE — Industrialiser le marketing de réseau

Voila donc notre vision. Industrialiser le marketing de réseau et ainsi permettre à toutes les marques d’externaliser leur forces de ventes au travers de demoozers partout en France et en Europe.


PS : Si tu es toujours là, merci de cliquer sur les petites mains vertes 50 fois avant de partir (astuce : ça fonctionne en cliquant longtemps) :)