Demooz fête ses 2 ans. Retour sur notre parcours.

Il y a exactement deux ans, Demooz naissait. Une idée un peu folle portée par un père et son fils. Le nom est vite trouvé : « Demonstration » et « House » fusionnent pour donner vie à Demooz. Retour sur cette période intense de la vie de notre petit start-up qui deviendra grande.

Les débuts compliqués de 2015.

Depuis le 7 avril 2014, le site est en ligne. Pas tellement optimisé mais disons que c’est un MVP++. Malgré son design soigné et sa bonne douzaine de fonctionnalités, la mayonnaise ne prend pas.

Nous avons passé de longues heures à développer un algorithme permettant de fusionner des catalogues produits de différents sites e-commerces et une moulinette pour maintenir les prix à jour. Pourquoi ? Bonne question.

Il est capital, dès le commencement d’une aventure entrepreneuriale, de savoir comment gagner de l’argent. Souvent, c’est assez simple (on vend un produit, on fait une marge). Parfois, c’est plus compliqué. Nous souhaitions générer des revenus au travers des systèmes d’affiliation. Le principe est simple : vous cliquez sur un lien Amazon ou Boulanger sur demooz.com, si vous achetez le produit chez ce partenaire, Demooz gagne de l’argent.

En réalité, ce système est viable lorsque le trafic est important. Ce n’était pas le cas pour Demooz à cette époque.

Un business model inefficace couplé à un site web trop complexe, voila le constat de janvier 2015.

Aux grands maux, les grands remèdes.

20 janvier 2015.

Nous arrêtons le massacre. C’est la fin du site Demooz tel qu’il fut pendant 10 mois.

Nous codons une nouvelle home page en 4 jours. Comme dirait Apple : Une seule chose à changer. Tout.

Une page unique, pas de sign-up, pas de login, pas de prix, pas de page de détails… Mais le principal est là : Le mur de produits.

Voila ce qui est l’origine de notre traction : KISS (« Keep it simple, stupid » ou en bon français: « Garde-le simple, stupide », ou encore « Bisous » pour les intimes). En un mois, Demooz enregistre plus de demandes de tests et de nouveaux Demoozers qu’au cours des 10 derniers mois.

Depuis ce jour, on a juste mis quelques coups de peintures et rajouté quelques fonctionnalités (uniquement parce que vous nous les avez demandées).

« Let’s pivot »

La partie visible de Demooz est plutôt agréable à regarder mais… Toujours pas d’argent dans les caisses (le modèle économique d’affiliation n’était pas viable). Nous sommes en Mars 2015.

Nous décidons d’adapter le modèle des comparateurs d’assurance en ligne : la génération de leads. En quelques semaines, nous parvenons à signer une petite dizaine de contrats. Cool. Non, pas cool.

C’est pas cool parce que générer des leads qualifiés, ce n’est pas simple, surtout pour nos marques partenaires car nous transférions les leads manuellement et qu’il fallait donc une personne en face pour les traiter, manuellement.

Bon. Encore un business model qui ne fonctionne pas vraiment.

Pas de panique, réfléchissons encore ! #JusDeCerveau

« Quels sont les modèles qui fonctionnent en ce moment ? »
« Bah… les SaaS, c’est du récurrent c’est méga cool »

Comment pourrait-on développer ce genre de modèle avec le service Demooz ?

#fact1 Nous ne voulions rien changer pour nos membres.

#fact2 Nous avions carte blanche pour nous adresser aux marques.

Résultat : Le pitch que vous connaissez bien « Essayez avant d’acheter » se transforme en :

Demooz ouvre et gère des showrooms pour le compte des marques chez des particuliers triés sur le volet. La marque équipe gratuitement ces Demoozers. En contrepartie, ils font les démonstrations à tous les prospects potentiels dans la ville.
BOUYAH.

Cette nouvelle formule délivre de la valeur à tous les étages : la marque, les Ambassadeurs, les Testeurs et Demooz. A partir de ce moment là (Septembre 2015), tout s’enchaine très vite.

L’attraction…

… de notre offre fût instantanée. Durant les mois d’octobre et novembre, nous avons signé des partenariats avec des marques de renommée internationale comme Devialet, Myfox, Huawei ou encore Epson. C’était tellement intense que nous avons dû recruter à tour de bras.

La communauté n’a cessé de grandir tous les jours. C’est incroyable ! Vous êtes de plus en plus nombreux à vous parler, à vous rencontrer, à échanger de longues heures sur vos passions, à vous entraider tout simplement. Au sein de l’équipe Demooz, cela fait un peu cet effet :

Mais nous n’allons pas nous contenter de ce fulgurant démarrage. Loin de nous cette idée.

2016 — Notre année

Notre objectif reste toujours le même : essayer un produit dans son environnement naturel et obtenir l’avis d’un utilisateur, chez lui, sera toujours optimal contrairement à une démonstration bancale et très souvent faussée, en magasin. Notre objectif est également de recentrer l’humain dans l’achat sur internet : pouvoir échanger avec un ami ou un inconnu sur votre expérience, c’est un moyen assuré de se faire de nouveaux amis et de parler de sa passion, entre connaisseurs.

Se focaliser sur l’Humain est notre priorité absolue. Nous avons beau être tous un peu geek, c’est important de pouvoir partager, sur n’importe quel sujet. Nous mettons tout en oeuvre pour faciliter ces échanges.

Dans 10 ans, faciliter vos achats et favoriser les contacts humains seront encore nos objectifs. Promis.

Je me joins à toute l’équipe de Demooz (Régis, Fred, Ludo, Lorraine et Stephane) pour vous souhaiter des très belles fêtes de fin d’année.

Bon anniversaire Demooz.