Portrait 2.0, des portraits professionnels adaptés aux réseaux sociaux

Témoignage d’Alexis, co-fondateur de Portrait 2.0, et Victor, développeur recruté par Alexis

Hello Alexis ! Portrait 2.0 fournit aux professionnels des photos de profil. Peux-tu me raconter comment c’est né ?

Portrait 2.0 existe depuis 2013. Au début, j’avais besoin d’une bonne photo de profil professionnelle pour postuler à l’étranger. En faisant les portraits, on s’est dit qu’on avait tous besoin de ça. C’était l’idée de départ.

Quelles innovations apportez-vous à la photo corporate ?

Aujourd’hui une photo professionnelle c’est surtout destiné aux réseaux sociaux, et chacun a besoin d’une photo en accord avec le message qu’ils veulent communiquer. Les entreprises, de leur côté, ont besoin que tous les collaborateurs aient des photos homogènes, qui reflètent la culture d’entreprise. Il n’y avait aucun acteur pour ça en France !

Le référencement de photos est important aussi : on s’assure que c’est cette photo-là qui sera visible en premier sur tous les moteurs de recherche. On n’en fait pas « juste » une énième photo de profil.

Great ! Comment ça marche ?

N’importe qui peut réserver sa séance sur notre site, avec deux formats différents : un shooting de 15–20 minutes pendant lequel une centaine de clichés seront pris et parmi lesquels client choisit le cliché qui lui ressemble le plus, ou bien une séance plus longue 30–40 minutes qui lui permettra d’avoir au moins trois clichés, pour ceux qui ont besoin d’images variées en fonction des supports.

On sélectionne un photographe parmi ceux qui travaillent avec nous, on fournit un accompagnement personnalisé basé sur des discussions et des conseils pour trouver la bonne image. Après le shooting plusieurs clichés sont envoyés, parmi lesquels le client choisit, puis la photo finale est retouchée et envoyée.

Qui sont vos clients ?

On a des clients super divers : on a été crowdfondés sur Ulule, ce qui nous a donné une grosse visibilité dans les media, qui sont devenus nos premiers clients. Les journalistes par exemple, ont souvent besoin d’une nouvelle photo de profil. Ensuite on a eu de plus en plus de cabinets de conseil, de fonds d’investissement, de startups…. Tout le monde a besoin d’avoir une bonne image sur Internet !

Qu’est-ce qui vous caractérise, quel est l’ADN de Portrait 2.0 ?

Ce qui nous caractérise c’est notre sens du service et notre savoir-faire : on a un super support, personnalisé, on conseille le client sur son image, et on s’adapte à lui pour trouver celle qui lui convient.

A quoi ressemble le futur proche et moins proche de Portrait 2.0 ?

En septembre on ouvre un studio à Bruxelles, où on était déjà assez présents mais sans locaux permanents, puis on ouvre à Berlin. Parallèlement, on bosse sur notre plateforme pour la rendre plus cool et plus simple pour nos clients. D’où le recrutement de Victor, qui est développeur. On compte bien grandir et développer notre activité.

A toi Victor. Tu es encore étudiant. Quel formation suis-tu ?

J’ai fait Epitech, qui est une école d’informatique post-bac. Le cursus dure 5 ans. Il n’y a pas de sélection à l’entrée — seule la motivation compte — mais la première année est très dure. Je ne savais pas coder en y arrivant. La formation est basée sur des projets : c’est une très bonne préparation à l’entreprise. Je viens de finir ma 1ère année, et je fais mon stage de 2ème année, avant de retourner six mois en cours. A la fin de de ma troisième année je partirai un an à l’étranger.

Et quel type de poste cherchais-tu pour ce premier stage ?

Je suis guitariste depuis 8 ans. J’ai utilisé les systèmes pour s’enregistrer, qui sont assez compliqués. Une fois diplômé, j’aimerais utiliser mes compétences de développeur pour aider des artistes indépendants. Chez Portrait 2.0, je retrouve un peu ce type de mission : simplifier le boulot d’un artiste, le photographe, grâce à de nouveaux outils.

Comment s’est passé ta recherche de stage ?

De janvier à mai, j’ai cherché un stage aux US, j’ai envoyé beaucoup de mail, postulé sur des forums, j’ai galéré honnêtement. Je ne sais plus du tout comment j’ai connu Kudoz, mais bon, je connais Tinder donc j’ai vite compris le fonctionnement. J’ai trouvé mon stage en 3 jours à peine ! Ça a enchainé j’ai même eu rapidement deux ou trois appels d’autres boites aussi.

Pourquoi avoir choisi de passer par notre app ?

Pour sa simplicité. J’ai aussi testé d’autres outils mais ça marchait bien sur Kudoz, du coup je me suis désinscrit de tous les autres.

Maintenant que tu as découvert Kudoz, que t’évoque une lettre de motivation ?

Le kweet c’est parfait pour la remplacer, et pour condenser. L’employeur n’a pas le temps de lire les lettres de motivation, mais ça peut être utile après le premier contact si le CV est intéressant.

Pourquoi as-tu choisi de swiper cette annonce ?

Pour le côté artistique de la startup et la description des missions qui donnait envie d’en savoir plus. Et puis, il y a un vrai challenge puisqu’il faut créer une plateforme complètement nouvelle.

Quel tweet de motivation as-tu utilisé ?

Un kweet vraiment très basique du style « Disponible de juillet à décembre. Dev PHP, Objective-C, JavaScript. Persévérant impliqué. »

Ton lieu préféré pour swiper ?

Pendant les pauses entre les cours, avant de manger… Et sur les toilettes ![rires]

Kudoz en un mot ?

Great ! J’en ai parlé à tous mes potes.



Pour en savoir plus sur Portrait 2.0 et — qui sait — avoir une jolie photo, c’est par ici !

Pour trouver un stage ou un job sur Kudoz, c’est plutôt par