Le Nouvelliste

Et si Dessalines devenait néolibéral?

«Tant de bruits arrimés sur nos têtes
le ciel se rétrécit
tant de jeux sévères dans nos rues
les enfants vieillissent»
René Philoctète, Qui donc ira jeter des fleurs

Dessalines:«Et toi, peuple trop longtemps infortuné, témoin du serment que nous prononçons, souviens-toi que c’est sur ta constance et ton courage que j’ai compté quand je me suis lancé dans la carrière de la liberté pour y combattre le despotisme et la tyrannie contre laquelle tu luttais depuis quatorze ans. Rappelle-toi que j’ai tout sacrifié pour voler à ta défense, parents, enfants, fortune, et que maintenant je ne suis riche que de ta liberté ; que mon nom est devenu en horreur à tous les peuples qui veulent l’esclavage, et que les despotes et les tyrans ne le prononcent qu’en maudissant le jour qui m’a vu naître ; et si jamais tu refusais ou recevais en murmurant les lois que le génie qui veille a tes destinées me dictera pour ton bonheur, tu mériterais le sort des peuples ingrats».

Il m’aura fallu 30 ans de désastres, pour bien comprendre le serment des Gonaïves… Je m’estime chanceux, même sans passeport gonaïvien…

Zacharie Delva…

Zacharie n’osa pas,
Malgré tout, quand même!
Question de conjoncture;
il n’osa pas le doctorat avant le certificat d’études primaires…

Dans cette «démocratie» bling-bling ,

tout par et pour le champagne,

rien qu’avec du champagne,

et si Dessalines devenait néolibéral,

fatigué de tout ce vacarme d’ingrats,

prêt à demander asile à Danilo Medina!

Le Nouvelliste

Gilbert Mervilus, 16 octobre 2017

Like what you read? Give Don Gilberto a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.