Sacré-Coeur de Turgeau, 13 janvier 2010

LE MARCHÉ DE LA FOI, AUSSI, EST EN DIFFICULTÉ…

Le dernier Martin Scorsese, «Silence», m’a commandé d’observer mon environnement spirituel avec de nouveaux paramètres. Inspiré du chef d’oeuvre de Shusaku Endo, la foi chrétienne de deux prêtres jésuites est confrontée à d’effroyables épreuves, dans ce majestueux Japon du 17ème siècle.

Depuis déjà quelques années, j’essaie de comprendre la dimension du Christ dans la survie quotidienne du croyant haïtien. Dans mon quartier d’hier, l’activité religieuse commençait au Sacré-Coeur, à 4h du matin. Certains jours, à l’occasion d’un mariage formidable, l’église fonctionnait jusque vers 9h pm. Turgeau ayant grandi, la petite chapelle de Saint-Louis est devenue paroisse; cohabitant avec les témoins de Jehovah; les chrétiens de La Vigne, deux autres fraternités voisines; sans oublier Shekinah, ruelle rivière.

Je les mentionne tous, pour vous illustrer la démographie chrétienne dans mon secteur. Ai mis de côté La Grotte, sans l’oublier!

Pourtant, en ce dimanche de Pâques 16 avril 2017, j’observe minutieusement; en prenant le soin d’échanger quelques informations du même ordre avec des amis éloignés. Sans oraliture mystificatrice, le marché de la foi, comme tous les autres «marchés», se porte très mal…

Gilbert Mervilus, 16 Avril 2017

Notes:« “Le film de toute une vie.” C’est ainsi que Martin Scorsese présente lui-même son nouveau long métrage, Silence, attendu dans les salles le 8 février. Et pour cause : cela faisait vingt-sept ans que le cinéaste souhaitait adapter à l’écran l’oeuvre éponyme de l’écrivain japonais Shusaku Endo, parue en 1966. Un livre que le réalisateur a découvert dans les années 1990 et qui l’a complètement envoûté. “J’ai été obsédé par cette histoire pendant des années à cause de son approche de la spiritualité. […] Cette oeuvre ouvre un dialogue”, a-t-il déclaré dans une récente interview à Rolling Stone». www.programme-tv.net
Le réalisateur Martin Scorsese et détail du film