President John F. Kennedy Meets with the Ambassador of Haiti, Louis Mars, JFK Library

Le Président Donald Trump et le métier d’historien en Haïti

Hommage aux travaux du Dr. Wien Weibert ARTHUS

Dr. Wien Weibert ARTHUS

«Subject to the receipt of further information, I will be allowing, as President, the long blocked and classified JFK FILES to be opened» (LCI:«En raison de nouvelles informations m’étant parvenues, je vais autoriser, en tant que Président, l’ouverture des dossiers JFK bloqués et classifiés depuis si longtemps» @realDonaldTrump

La nouvelle concernant la déclassification, totale ou partielle, des archives sur l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy (22 novembre 1963) aidera le métier d’historien en Haïti. Les jeunes lecteurs peuvent consulter «Duvalier A l’Ombre de la Guerre Froide» du Dr. Wien Weibert ARTHUS. Je me suis souvent, à voix basse, posé la question, sur ce que furent, «les dessous de la politique étrangère d’Haiti», à l’époque où le béton était froid?

Les macoutes envahissent l’Ambassade Dominicaine. C’est la première fois depuis 1915 que le sol d’une ambassade étrangère est violé en Haïti (Elsie News)

En effet, «l’année 1963» consacre une incroyable quantité de coups réussis, d’assassinats aboutis et de renforcement démoniaque. Nous sommes à l’âge d’or de la Guerre froide. Avec le recul et nos recherches, nous finirons par découvrir que J.F.K n’est pas le «gentil garçon» très catholique souvent présenté pour le commerce des cartes postales idéologiques. C’était un guerrier et un guerrier, peut-être dangereux aussi, pour les intérêts de l’Empire.

Liste non exhaustive, rien que pour «1963»:

Sylvanus Olympio, Togo: assassiné le 13 janvier 1963

Abdul Karim Qasim, premier ministre irakien: exécuté le 9 février 1963

Révolution 8 mars 1963 ou…Coup d’Etat en Syrie

Général José Miguel Ramón Ydígoras Fuentes, Guatemala: renversé le 31 mars 1963

«Avril 1963» fut l’enfer en Haïti…

Certains membres de l’administration Kennedy auraient été favorables à une liquidation du futur président à vie haitien, Papa Doc. Pour justifier une invasion solide, «on» fit circuler dans les couloirs de l’OEA la rumeur que «Duvalier souhaitait faire assassiner Juan Bosch»… L’inclassable ambassadeur Joseph D. Baguidy sut défendre son président, Papa Doc.

Carlos Julio Arosemena, Equateur: renversé le 11 juillet 1963

Juan Bosch, Rep. Dominicaine: renversé le 25 septembre 1963

Dr. José Ramón Adolfo Villeda Morales, Honduras: renversé le 3 octobre 1963

Le Dr. Duvalier en conversation…

Si l’histoire, l’investigation rigoureuse et la formidable patience d’un Wien Weibert ARTHUS nous ont prouvé l’immense talent théâtral de la machine diplomatique duvaliériste (voir Notes), aujourd’hui nous nous interrogeons sur le «fameux champagne» au Palais haïtien en apprenant les évenements de Dallas, le vendredi 22 novembre 1963 à Dallas (Texas), vers 13 h 30 (heure du communiqué officiel, soit une heure d’horloge après l’attentat).

Gilbert Mervilus, 21 octobre 2017

Notes: «Au fil de lectures et de dialogues avec des témoins, je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup « d’histoires fausses » ou de demi-vérités sur la période et sur Duvalier. Exemples : la fameuse lettre de Charles de Gaulle et ses plaidoiries en faveur de Duvalier auprès de Kennedy est un cas de pure invention, un cas de demi-vérité chez presque tous les auteurs de la période est la manière dont l’ambassadeur américain Raymond Thurston a été déclaré persona non grata, des cas peu connus sont les tentatives de Castro, Kennedy puis Johnson, isolément, pour résoudre le problème Duvalier. Le problème vient du fait que des contemporains, inconsciemment, se font l’écho de la propagande gouvernementale ou ont, candidement, une mauvaise perception de la réalité puisqu’ils n’ont pas les informations de l’intérieur». 26/02/2015, RTVC & Le Nouvelliste, interview Dieulermesson PETIT FRERE/ Dr. Wien Weibert ARTHUS