Lieutenant-général Hérard Abraham

L’HOMME DU JOUR: LIEUTENANT-GÉNÉRAL HÉRARD ABRAHAM, F.A.D’H.

Je remercie chaleureusement Madame Clément Bélizaire et Monsieur Max Guiybert Lyron pour l’invitation. Me trouvant momentanément éloigné de la capitale, je reste toutefois spirituellement attaché aux grandes palpitations d’une de mes résidences, l’Hôtel Karibe.

L’Homme du jour est bien le lieutenant-général Hérard Abraham. Avec une sérénité exceptionnelle, cet officier a vu la lave du volcan haïtien grimacer, entre ses mains, à plusieurs reprises. Lieutenant-général et commandant en chef, sous une conjoncture doublement fratricide et explosive; président provisoire de la République en un moment carrément insoutenable; deux fois chancelier face à d’effrayantes chaleurs diplomatiques, ce responsable d’une dimension certaine a redéfini l’essence du commandement national, en restant le seul, de Toussaint Louverture jusqu’aux déchirures de 1996, à avoir placé une Armée au bord de la guerre civile, sous les ordres du chef constitutionnel d’alors, Madame Ertha Pascal Trouillot. Le général Abraham le fit calmement, honnêtement, sincèrement.

Mon parti pris historique personnel vous rappelera que le lieutenant-général Hérard Abraham a aussi été un remarquable directeur de l’Académie militaire d’Haïti. Si Haiti et ses institutions publiques ont une histoire profondément complexe; celle de nos institutions militaires est carrément dramatique. Aborder constructivement l’histoire de l’Académie militaire d’Haïti et de toutes les personnalités qui ont bâti la réputation de ce haut lieu de savoir représente un défi séduisant, pratiquement impossible à relever, dans l’état présent de la documentation. Toutefois, heureuse doit se sentir toute assemblée, face aux réflexions urgentes du polémologue multifacétique Georges Michel; du Dr. Hérold Toussaint, qui a introduit l’oeuvre monumentale de Kern Delince à l’U.E.H.; du lauréat de la promotion Cacique Henri, l’actuel président de l’Assemblée nationale, Youri Latortue, qui maintient un flambeau lequel s’échappe des mains nationales, et notre général Hérard Abraham, soldat avant-gardiste et Homme d’Etat complet.

Ce 25 mai, un jour de rupture, pour la réflexion inclusive et constructive!

Gilbert Mervilus, 25 mai 2017