LIONS D’HAITI: Des sinistrés à Petit-Goâve reçoivent des kits alimentaires

Par Edrid St Juste, edrid@lenouvelliste.com; LE NOUVELLISTE

Quelque 500 personnes qui ont tout perdu lors du passage de l’ouragan Matthew à Petit-Goâve ont reçu dimanche des kits alimentaires. L’œuvre est du Club Lions d’Haïti.

Il est 11 heures. Le soleil est à son acmé. Des centaines de personnes de tout acabit et de tout âge, massées pêle-mêle dans la cour du commissariat de Petit-Goâve, attendent, entre bousculades et tohu-bohu, la distribution de kits contenant des produits alimentaires et hygiéniques.

Difficile pour les organisateurs, aidés par des agents de la PNH, de mettre de l’ordre. Les gens veulent à tout prix être parmi les bénéficiaires. « Nous sommes tous des sinistrés », répond en chœur la foule de plus de 500 personnes à la question d’un policier.

Après une heure d’attente, la distribution a finalement commencé. Parmi les premiers servis, Katia Léon, visage blafard. « J’ai tout perdu au passage de l’ouragan. Ma maison est détruite, tout ce que je possédais est emporté par les eaux », a-t-elle expliqué, les yeux fouillant son petit sac.

Dans celui-ci, il y a « spaghetti, huile, haricots, sardine, riz et des produits hygiéniques ». « C’est la première aide que j’ai reçue et je dis merci aux organisateurs qui ont pensé à nous », a-t-elle dit.

Exactement 550 personnes qui disent avoir tout perdu lors du passage de l’ouragan Matthew ont reçu du Club Lions d’Haïti, un kit alimentaire. 
« Nous ne sommes pas insensibles à la souffrance de la population. C’est pourquoi nous sommes là, à Petit-Goâve, pour apporter, petite qu’elle soit, notre contribution », a expliqué le président du Club Lions de Port-au-Prince, Jean Claude Cadet.

Dr. Jean-Claude CADET

Pour le président du district d’Haïti, William Éliacin, « il est important d’apporter un support aux sinistrés du cyclone ». Pour M. Éliacin, « c’est dans ces moments que les Clubs Lions se distinguent ». « Nous avons comme priorité de rendre service », a déclaré M. Éliacin expliquant que la devise de l’organisation internationale est « nous servons ».

Le président se dit conscient que ce petit quelque chose ne peut subvenir aux besoins des gens. Mais, dit-il, le Club Lions voulait contribuer à alléger la misère des sinistrés.

Dans cet objectif, il explique que les membres du club seront aussi à Jérémie, aux Cayes et dans les autres villes touchées par Matthew pour apporter leur support. « Rendre service est ce qui fait de nous des Lions », a-t-il conclu.

William Eliacin

Originally published at plus.google.com.