LORSQUE L’HISTOIRE D’HAITI DEVIENT UN VIRUS…

A tous ceux qui m’ont aidé, ce matin.
Merci donc, dans le plus beau désordre alphabétique, à Sébastien, Darwi, Serge, Lionel (qui allait m’envoyer un grand technicien, Patrick), Aurélie, Ralph, Olo, Rodney.

Ce matin, je me suis transporté, sans plan préconçu, dans notre capitale des années 40.
Sincèrement, je m’interrogeais sur notre façon de faire les choses, toute originale. Par exemple, pour ma génération, je ne sais plus combien de fois nous avons réinventé la roue, avec de terribles conséquences .
Finalement, je dois reconnaitre que parfois je me demande si nos «roues» sont semblables à celles des autres.

L’agenda de Heinrich Himmler, chef de la Gestapo, a été découvert en 1990. 
Inconsciemment, je vous ai toujours raconté que ce moment profond de notre histoire m’intéresse: les années 40; lorsqu’un jour, Elie Lescot déclara la guerre à l’Allemagne! Ah oui…
Bien coincé j’étais entre Chris Harman et Howard Zinn, pour me trouver un chemin, entre histoire populaire de l’humanité et histoire populaire des EUA, en cernant notre Lescot solennel dans sa guerre contre le tout puissant Reich d’Adolf Hitler.

Ah, Son Excellence Elie Lescot, le chef d’Etat haitien était parmi les vainqueurs… Enfin.
J’avance, comme vous le constatez, dans le plus beau désordre… Que ferait Himmler, chef de la « solution finale» avec les haitiens, si?
J’adore l’histoire contrefactuelle… (apprise en lisant Churchill).

Donc, il y a quelques heures, l’ordinateur se bloque. Brusquement, violemment, carrément:internet non admis! Les faits sont simples: en avançant dans les recherches, j’ai découvert que la grande histoire d’Haiti est un virus…

Gilbert Mervilus,
19 février 2016
A suivre: «Je déclare la guerre à l’Allemagne »

photos: Rafael Trujillo (caudillo Rep.Dom., 1930–61)) et Elie Lescot (président d’Haiti 1941–46).

Originally published at plus.google.com.