POUR MON AMI PATRICK ELIE

Il est douloureux et délicat de camper un aristocrate de la pensée, de la dimension de Monsieur Patrick Elie.

C’était, indiscutablement, un militant monumental des valeurs démocratiques; un brillant intellectuel; un grand connaisseur de l’armurerie de chasse, de guerre et de collection.
Il se fâchait presque, chaque fois que je l’appelais «Monsieur», au cours de nos conversations, sur le parking du StarMart de Turgeau; autour de la fraternelle table, chez Gilbert et Jean-Jacques Coicou, à Turgeau; en l’interpellant carrément, sur n’importe quel trottoir de notre quartier ; c’était, un être humain d’une exceptionnelle sensibilité sociale.

Grand camarade, lourd est notre chagrin; tu te démarques, à un moment où l’espoir semble fuir nos cieux et nos frontières.

Un honneur, avoir travaillé sous tes ordres.

Gilbert Mervilus
12 février 2016; 4h00pm.

Originally published at plus.google.com.

Promotion 1967–68, Saint-Louis de Gonzague; Patrick Elie (veste creme) Paquiot 2e rangée. 2e à partir de la droite. JCCadet 1er 3e Rangée à partir de la droite; source: archives de la Fondation Jeanine et Jeannot Cadet.
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Don Gilberto’s story.