POUR PARLER D’ARSÈNE V. PIERRE NOËL

Au grand citoyen Paul Jean-Baptiste

Le vendredi 2 août 2013, Mr. Daly Valet prononça une phrase révélatrice, sur les ondes de Vision 2000: «combien coûtera la reconstruction mémorielle?». J’ai pris plaisir à la partager, à travers une douzaine d’articles, au moins; puis, brusquement, je me suis rendu compte le danger que représente, interroger, la mémoire de quelques illustres absents, autour de mes propres inquiétudes…

C’est assez simple, pourtant. Imaginez que vous décidez d’emmerder un parlementaire, avec des références nationales d’hier, dont les noms résonnent encore dans les débats sérieux; s’il vous fait fusiller, il aura raison… En justice et avec la complaisance de l’autre pouvoir, pourvoyeur de faveurs…

L’historien-pionnier Arsène V. Pierre Noël, une encyclopédie spéciale, sobre et d’allure distinguée, appartient à la race disparue de nos aristocrates, d’un autre temps.«Les plantes et légumes d’Haiti qui guérissent»(4 tomes), ainsi que la «Nomenclature polyglotte des plantes et légumes d’Haiti» en sont un éloquent témoignage.

Un samedi après-midi, assis derrière la porte, j’écoutais un débat entre Martial Day, Arsène Pierre Noël et mon père. Je crois que c’est le genre classique du moment historique qu’on regrette n’avoir pas pu enregistrer! Ces messieurs ont pris le mombin d’Haiti (souvent confondu avec cirouelle); ont voyagé avec, depuis, au moins, l’arrivée de Rodrigo de Triana (celui qui annonça la terre d’Amérique à Colomb), sur la caravelle La Pinta; ont considéré ses variantes indiennes et comment les espagnols utilisèrent le fruit; les sous-ordres, dans la taille et la couleur; les appellations caraibéennes; ses applications pharmacologiques; et mon Dieu, ont fait un relevé tactico-militaire des quartiers de PauP où on remarquait l’abre du mombin.

Le débat, embrassa même, en étymologie musicale, la chanson bien connue du Trio Matamoros de Cuba, où il existe une variété de quenettier (mamoncillo), dans la province d’Oriente, semblable au mombin.«Frutas Del Caney», est le titre de la chanson. Je souhaite ne pas vous dire que pendant presque 3h d’horloge, l’appellation scientifique, en latin, des fruits et de leurs ramifications tombaient avec exactitude…

Il y avait, comme un siège pluridisciplinaire autour du mombin, ce jour-là: l’historien-naturaliste (Pierre Noël); le militaire-pharmacologue, dramaturge (Day); le militaire-philologue, hispanisant (Mervilus). Evidemment, le distant resquilleur aussi…

En continuant d’interroger la mémoire, ne croyez-vous pas qu’il serait instructif de partager une photo d’Arsène V. Pierre Noël ?

Gilbert Mervilus
5 juillet 2016

Notes: Christophe Mervilus a traduit à l’espagnol la «Nomenclature polyglotte…» (Presses Nationales, 1971). 
Photos: mombin, gettyimages; couverture ouvrage, Arsène V.P.Noel, pinterest

Originally published at plus.google.com.