Yves Massillon, responsable académique et professeur de protocole au Centre d’Etudes Diplomatiques et Internationales (CEDI), en compagnie des ambassadeurs Denis Régis (fondateur CEDI; actuel ambassadeur à l’ONU) et Luis A.Moreno (B.I.D.)

SON EXCELLENCE MONSIEUR L’AMBASSADEUR YVES MASSILLON

4e personnage à droite, veste blanche, Yves Massillon le 22 mai 1963
Une photo qui a fait le tour du monde et arrivée à nous, grâce à l’équipe Morone & Fotki; Yves Massillon, cartable à la main, à côté du chef d’état-major, Lt-gral. Roger St. Albin, au Corps des Léopards, commandé par l’alors colonel Acédius St.Louis.
[…] et finalement, si tu croises Yves Massillon demande lui de te remettre le Drapeau national qui aurait dû recouvrir ton cercueil ce matin
Oraison funèbre de Michel Lamartinière Honorat par le Professeur Daniel Supplice, 13 septembre 2014

La fonction d’ administrateur des audiences impériales (magister admissionum) date de l’empereur Valérien I (253–60). Constantin 1er, le grand, monarque capital (310–337), dans sa réorganisation de l’Empire romain, fixera certaines règles du protocole d’Etat occidental. Certes, nos puristes voudront plutôt se fixer sur Napoléon, dont la tenue lors du sacre rappelait Rome, avec l’arrivée du chambellan-introducteur des ambassadeurs.

Chez nous, les retransmissions en direct de la Télévision Nationale vont nous faire découvrir l’ordre de préséance, les visites d’Etat en province et les visites d’Etat en quartiers, les discours officiels bien structurés. A la tête de ce savoir-faire, une silhouette apparemment banale s’impose: l’introducteur des ambassadeurs et des ministres,Yves Massillon.

Le téléphone portable,l’internet et ses reseaux n’etaient pas encore dans nos habitudes, le futur chef du protocole d’Haiti était déjà considéré comme une Bibliothèque ambulante, à la fois du ministère des Affaires étrangères et du Palais national; car il etait bien apprecié dans la grande cour.

Yves Massillon avait toujours deux vestes et une demi-douzaine de cravates ( réserve stratégique, au cas où !) dans les voitures qu’on mettait à sa disposition; faisait chercher son repas du midi, vers 6h du soir Chez Tony (célèbre restaurant inclusif en face Téléco,rue Pavee); passait deposer une traduction urgente, vers 22–23h chez Christophe Mervilus (qui n’utilisait pas de téléphone!); le lendemain, dès 6h30, frappait à la porte.

Même lorsqu’une réunion est pour midi, ou plus tard, tout doit être révisé, fin prêt, à 8h.

Un ministre sincère lui aurait dit «Yves, le MAE survivra, le gouvernement aussi; mais on nous oubliera; prends soin de toi»! En effet, bien avant d’être chef et créateur d’un nouveau style dans le protocole d’Etat haitien («[…] la caméra vous observe», aimait-il dire), le cadre Massillon donnait l’impression de dormir à la chancellerie.

L’ambassadeur Yves Massillon a incarné,pendant de nombreuses années, le profil du haut fonctionnaire, au regard et pas alertes, aimant à la fois le gouvernement qu’il servait et son pays.

La dernière fois que je l’ai croisé,au début de la décennie 2000, c’était encore un personnage ferme; mais nous parlions d’un autre pays…

Lorsqu’on s’éloigne des surprenantes limitations de nos premiers cercles, en marge des suceptibilités foudroyantes, on comprendra facilement l’immensite professionnelle de l’Homme Massillon.
Son talent était reconnu et respecté, par les civils, les militaires et les religieux.

En observant froidement les faits et gestes,du dehors; depuis un certain temps, celui qui a eu le plaisir de partager l’amitié de ce brillant serviteur de l’Etat, resté modeste et sans vertige, se sentira,visiblement orphelin.

Gilbert Mervilus, 12 avril 2016

Yves Massillon et un groupe d’étudiants du CEDI

Notes:«L’introducteur des ambassadeurs [officiellement créée en 1585; fut confiée la même année par Henri III à Jérôme de Gondi ] est un officier du service des Cérémonies de la maison d’un souverain chargé de conduire les étrangers à l’audience de ce dernier». Wikipédia & diplomatie.gouv.fr

L’Introducteur des ambassadeurs devint chef du Protocole à la création du service en 1833, le Cérémonial et le Protocole étant réunis dès le début de la IIIème République (gouv.fr).
On trouve trace de la fonction, dans Décret-Loi du 7 Novembre 1945, sur la carrière diplomatique et consulaire, modifié par la Loi du 4 Juillet 1951; République d’Haiti.
Voir Guide des Consulats, novembre 1953,Imp. de l’Etat, pages 17,20 et 35.
Lorsque Yves Massillon occupait le poste, René Hyppolite était chef protocole au M.A.E.
Lire aussi: http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/110680/Redefinir-et-harmoniser-le-protocole-haitien

Like what you read? Give Don Gilberto a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.