SORTIR LE DRAPEAU HAÏTIEN DE LA POUBELLE

Billet à Alain Louis HALL et Ghems DESAUGUSTE
Réplica del Leander en el parque del este,Venezuela

Un texte de Ghems Desauguste sur wp, autour du drapeau, m’a commandé de revisiter mes poussiéreux carnets. Avec émotion et une grande satisfaction! Parmi les rares bonnes choses dont un Haïtien peut se sentir fier, un de nos arrières grands parents a assisté à la confection des grands drapeaux de l’Amérique du Sud (Colombia, Venezuela, Ecuador), dans la rade de Jacmel ou dans la ville des Cayes. Les drapeaux ont, ailleurs aussi, une histoire agitée. Pour éviter certaines confusions, les hispanoaméricains parlent de «Bandera madre» et les enfants viennent après (banderas hijas). La Bandera madre de Miranda fut hissée sur le bateau “Leander”, le 12 mars 1806, dans la rade de Jacmel… Miranda y était depuis le 19 février 1806.

Le Précurseur Francisco de Miranda

Vint ensuite le moment Bolívar:«Bolivar précéda l’escadre de dix jours et qu’il débarqua dans la ville des Cayes le 28 décembre 1815. Il s’empressa aussitôt de se rendre à Port-au-Prince où il arriva le 31 décembre. Il fut reçu avec la plus grande distinction et avec cordialité par le président Alexandre Pétion» (Hall, Nouvelliste).

Un fait qui surprendra beaucoup de monde, le premier drapeau dominicain est originaire du drapeau haïtien! («Un dato que puede sorprender a muchos es que la primera bandera dominicana se origina en la bandera haitiana: dos franjas, azul arriba y rojo abajo, atravesados por una cruz blanca. Es decir, los cuarteles no estaban alternados como lo estarían después» Origen y evolución de la bandera dominicana http://www.7dias.com.do/elpais/2015/02/26/i183270_bandera.html via @periodico7dias)

Pour d’évidentes raisons, j’évite les appréciations et références exhaustives. Il y eut aussi quelques «mouvements» émancipateurs dans le monde, où le drapeau haïtien apparut. La documentation est complexe, mais elle existe. Lorsque l’historien Daniel Supplice déclara en août 2014 (Magik9), «Les enfants de l’élite économique de ce pays ne fréquentent plus des écoles où l’on enseigne l’histoire d’Haïti»,c’était déjà un lourd cri sérieux. Mais, entre-temps, entre nous et à voix basse, avez-vous, Chers frères d’armes, remarqué comment le discours officiel, le discours politique, la politique extérieure, le respect pédagogique autour du Drapeau haïtien se vide à grande vitesse?

Comme nous le savons, il eut des «Banderas madres», et aussi un singulier Drapeau-parrain, Drapeau-protecteur, Drapeau-frère aîné dans l’aventure…

Gilbert Mervilus, 16 mai 2017

Voir aussi: “BILLET A Mr. Alain Louis Hall” https://medium.com/@gilbertmervilus/billet-a-mr-alain-louis-hall-15081e735578

Bandera Madre de Miranda