3 leçons pour foirer votre mariage entrepreneurial
Gwendoline
124

article très intéressant ! qui ouvre d’autres points de vue :)

Concernant les sorties en commun, je serais moins affirmatif… Après tout, tout dépend QUI est l’associé en question et puis la vie de famille et puis 8 ou 9 h par jour avec la même personne chaque jour de travail… on n’a pas toujours envie de voir la même tête, même pour aller boire un verre.

J’ajouterais également le “pacte d’associé” qui a été fait dès le départ — ou plutôt, en règle générale, son absence. Là, c’est douloureux lorsque au final chacun trouve sa place qui n’est pas celle attendue probablement.

Enfin, il faut prendre la dimension temps également. Chacun évolue, change. Et ce qui fut vrai à un moment ne l’est probablement plus ensuite. Notamment lorsque l’on *devient* entrepreneur, et qu’on ne l’était pas avant.

Mais merci en tout cas pour ce beau témoignage. C’est aussi ça, l’entrepreneuriat ! :)

Like what you read? Give Guillaume Maison a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.