Comment composer une annonce efficace pour vendre son entreprise

Lorsque vous inscrivez votre entreprise sur notre site, gardez en tête que vous économiserez du temps précieux en élaborant un bon prospectus de ventes. En effet, un bon prospectus agira comme filtre auprès des acheteurs potentiels et limitera les questions de certains curieux au passage. L’objectif de cet exercice est simple : recevoir de l’intérêt de gens informés et sérieux. Après tout, qui veut prendre du temps pour répondre à des questions provenant de dizaines d’acheteurs potentiels alors que vous devez avoir l’accent sur la création de valeur dans votre entreprise?

Afin d’optimiser votre temps, voici donc la vision d’un prospectus de ventes approprié chez Gobex.co. Avant de commencer, rappelons que toute information permettant de vous identifier à cette étape est déconseillée, vous ne voudriez pas que la compétition utilise cette information à votre détriment.

Nature des activités :

Décrivez brièvement vos différentes sources de revenus, votre industrie, la pondération de vos ventes locales versus internationales. Possédez-vous un avantage concurrentiel? Sans rentrer dans les détails, profitez de l’occasion pour susciter l’intérêt des lecteurs avec une mention à cet effet.

Origine et contrôle :

Informez d’entrée de jeux le nombre d’actionnaires, si les employés ont une participation à l’actionnariat, s’il y a des employés intéressés à prendre part au repreunariat.

Clientèle principale :

Décrivez le type de clientèle de votre entreprise, ex : PME entre 1 et 5M$, organismes publics, particuliers, multinationales, etc. Informez également de la source principale d’acquisition de clients, ex : représentants, bouche à oreilles, publicité en ligne, agents, etc.

Concurrence :

Dressez un portrait sommaire de la concurrence en présentant un portrait sommaire de l’industrie. Êtes-vous dans une niche à faible concurrence ou dans une industrie abondante de concurrents? Avez-vous de la concurrence indirecte, c.-à-d. produit ou service complémentaire au vôtre? La concurrence est-elle composée de multinationales ou de PME telles que la vôtre?

Employés :

Combien d’employés la compagnie détient-elle? Fournissez une idée du taux de roulement de ces derniers, ainsi qu’une idée de l’ancienneté moyenne de ces derniers. Les employés ont-ils des contrats de travail avec des clauses de non-concurrence? Sont-ils informés de votre intention de vendre ou est-ce confidentiel à ce stade-ci anonyme? Que pensez-vous de leur réaction face à une transaction? Y en a-t-il qui s’intéresse à faire partie de l’actionnariat? Chercher à réconforter l’acheteur sur les risques potentiels qu’encoure la transaction vis-à-vis vos employés.

Emplacement :

Détenez-vous la bâtisse dans laquelle votre entreprise exerce ses activités? Si oui, que comptez-vous faire de la bâtisse? Sinon, fournissez un sommaire du bail en cours et des options de renouvellement, si connues. L’emplacement est-il crucial ou l’entreprise peut-elle déménager et pourquoi?

Structure de la transaction :

Préférez-vous vendre vos actions et profitez de l’exonération de gain en capital possiblement disponible dans le cas d’une entreprise privée sous contrôle canadien ou vous êtes ouverts à l’idée de vendre les actifs de la compagnie?

Combien d’années de services êtes-vous prêt à offrir au repreneur et à quelles conditions?

Avez-vous de l’ouverture à financer en tant que vendeur une partie de la transaction sous forme de balance de prix de vente ou non?

Êtes-vous ouvert à recevoir une compensation en actions d’une société qui ferait votre acquisition?

Historique financier de l’entreprise :

Dressez ici un portrait sommaire de la situation financière de l’entreprise dans les dernières années, celle en cours et celles à venir.

Effectuez-vous de la Recherche et Développement?

Fournissez une idée de votre BAIIA (Bénéfice avant, impôt, intérêt, et amortissement). Pour ce faire ajouter les dépenses suivantes à vos profits avant impôts :

· votre charge d’intérêts

· votre amortissement

· vos dépenses discrétionnaires d’entrepreneur.

o C.-à-d. dépenses et/ou salaires plutôt personnels, qui cesseraient en cas de ventes. Qui n’est pas nécessaire dans les opérations courantes.

· Moins : ajustement des salaires d’actionnaires*

*Dans le cas où les actionnaires se payent principalement en dividendes ou qu’ils se versent un salaire en dessous de la valeur du marché pour le type de poste occupé. Il faut soustraire du montant obtenu ci-dessus l’écart entre la valeur au marché du salaire des actionnaires et les salaires réellement versés.

En terminant, informez l’existence, sans détail, de tous enjeux qui pourraient être soulevés lors d’une revue diligente qui pourrait dissuader un acheteur potentiel, ex : Poursuites, Dossier avec le Fisc, etc. Si tout votre dossier ne comporte aucun squelette dans le placard, mentionnez-le! Autrement, laissez une mise en garde.

Chez Gobex.co, nous croyons qu’il vaut mieux mettre cartes sur table dès le départ plutôt que de camoufler temporairement de l’information, d’investir (temps et argent) dans un processus de négociation pour finalement revenir à la case départ. Le processus vient à être coûteux et la situation risque d’hypothéquer la croissance de l’entreprise, ce qu’il faut éviter lorsque nous cherchons à vendre. En d’autres termes, moins vous consacrerez de temps dans le processus de ventes de votre entreprise, plus vous aurez du temps pour créer de la valeur et influencer à la hausse le prix de vente.

Après cette lecture, vous préférez avoir de l’assistance pour préparer votre prospectus? Gobex.co peut vous aider!

Terminer votre prospectus avec un prix de vente que vous jugez satisfaisant. Gardez en tête qu’un prix trop élevé pourrait faire fuir de bons candidats, alors qu’un prix trop bas risque de vous créer d’achalandage non voulu. C’est pourquoi il serait pertinent pour vous de consulter un expert de l’évaluation d’entreprises avant de vous commettre sur un prix de vente. Nous pouvons vous guider vers des professionnels reconnus.