Le revenu de base: le point de vue d’un informaticien

A l’heure du scandale des “Panama papers” et des manifestations contre la loi travail, la société a de plus en plus besoin d’une chose: de l’innovation sociale. Que penser alors du revenu de base, qui, si il était adopté, pourrait modifier en profondeur notre société ?

Qu’est-ce que le revenu de base ?

Le revenu de base est un revenu inconditionnel et universel et cumulable à son revenu d’activité (salaire ou travail indépendant). Il remplacerait, en France, le RSA et la grande majorité des aides sociales, comme les allocations familiales, avec la grande différence qu’il serait versé à chaque personne de manière inconditionnelle (donc sans avoir à en faire la demande et sans aucune condition de ressource).

Quels sont ses avantages ?

Selon ses détracteurs, le revenu de base présente un grand nombre d’avantages:

Et si on le comparait à un système informatique ?

De mes expériences de réalisation de projets logiciels, j’ai pu tirer les enseignements suivants:

Imaginez la complexité du “code source” du système actuel, avec énormément de conditions pour vérifier si une personne peut bénéficier de telle ou telle allocation sociale: la personne est-elle en dessous de tel seuil de revenu ? Est-elle mariée ? Avec ou sans enfant ? A t-elle eu un emploi récemment ? Sans oublier que ces conditions sont à mettre à jour et à réévaluer régulièrement, car bien entendu, la condition de la personne peut changer à tout moment. Le système est donc complexe, et en plus on lui demande presque de fonctionner en temps réel. Le résultat est un programme complexe, donc lent, qui demande beaucoup de ressources pour fonctionner et qui plus est résulte en un assez grand nombre d’erreurs.

Imaginez maintenant la complexité du “code source” du revenu de base: une liste d’individus, pour chaque individu, un compte bancaire associé, et un versement à effectuer sur ce compte bancaire tous les mois. Les seules mises à jour à effectuer seront lors de la naissance ou la mort d’un individu, lors d’un changement de compte bancaire ou encore en cas de décision politique de changement de montant du revenu de base. Le système est alors beaucoup plus simple, beaucoup plus automatisé, requiert beaucoup moins de ressources pour fonctionner et le risque d’erreur est beaucoup plus faible.

Quelles critiques ?

Une des critiques principales avancée contre le revenu de base est qu’il sera impossible à financer. Je laisse à ses détracteurs le soin d’y répondre, mais il faut bien comprendre lorsqu’on formule cette critique que la baisse du “coût de fonctionnement” du système peut être énorme (à condition bien entendu d’y aller franchement et de remplacer TOUTES les aides sociales attribuées sous condition par le revenu de base).

La principale critique/question que j’aurais envers le revenu de base est: qui va vraiment en bénéficier. Si l’on applique à la lettre le principe du revenu de base, celui ci devrait être universel, donc en théorie tout le monde (citoyen Français ou non) devrait pouvoir en bénéficier. Si le revenu de base est appliqué en France, un étranger en situation régulière en France pourra t-il en bénéficier ? Ou bien devra t-il obtenir la nationalité Française ? A l’inverse, imaginons que le revenu de base soit appliqué en France ET en Suisse. Un binational Suisse et Français touchera t-il alors 2 revenus de base ? En d’autres termes, une fois le système en place qui satisfait 90 % des utilisateurs, il faudra penser aux 10 % restants.

Une autre critique qui revient souvent est le risque de voir soudainement une société oisive se créer, avec des citoyens qui ne travaillent plus et donc une société “à l’arrêt”. A nouveau, je laisserai les détracteurs du revenu de base répondre à cela, sachant que des sondages ont montré que la grande majorité des gens continuerait à travailler si le revenu de base était instauré. Je me suis toutefois posé la question de ce que je ferais, moi, si le mois prochain je voyais arriver un revenu de base sur mon compte bancaire.

Et moi ?

Je suis consultant indépendant en informatique, avec un client régulier. Je gagne plutôt bien ma vie et n’ai pas à me plaindre. Si le revenu de base était mis en place, je continuerais à travailler, mais probablement moins. Je pense que je ferais une semaine de 4 jours au lieu de 5. J’utiliserais alors ma journée de libre soit pour des loisirs, soit pour passer plus de temps avec ma fille, soit pour m’investir dans le développement de logiciels libres.

En conclusion

Le modèle actuel doit être réinventé, et cette rénovation doit passer par une simplification. Le revenu de base est-il la solution qui résoudra tous les problèmes ? Probablement pas, mais il a beaucoup d’avantages, et surtout celui d’être simple et par conséquent facilement compréhensible par tous. J’espère par conséquent qu’un jour ma fille, qui va bientôt avoir 2 ans, touchera un revenu de base.

Originally published at https://www.gvj-web.com on April 8, 2016.

Développeur web et passionné de finances personnelles

Développeur web et passionné de finances personnelles