Retour sur le “lancement” du Pepsi Blue en Chine

Sorti en 2002 aux Etats-unis et au Canada, le Pepsi blue avait vite fait pschitt. Depuis lors, ce soda de couleur bleu au goût de baie était disponible uniquement en Indonésie et aux Philippines.

Mais voilà qu’en mai dernier, la boisson a fait son apparition dans les conversations sur le web chinois. Les mois précédents, on note quelques posts sur Sina Weibo, souvent le fait de chinois de passage à Bali ou qui racontent avoir goûté ce Pepsi à la couleur de l’eau des plages paradisiaques.

“Je ne suis pas allé à Bali, mais un copain m’a rapporté une bouteille de Pepsi Blue (…). Super avec le petit-déjeuner !”

Les posts se multiplient sur les comptes publics Wechat, ainsi que dans les groupes d’amis Wechat. La boisson prend alors la forme d’un souvenir à rapporter de Bali, un peu de paradis en bouteille.

Durant l’été, les conversations se répandent aux forums et aux sites de e-commerce dont Taobao ou Jingdong. La raison en est simple : les Daigou entrent en scène ! Pepsi blue n’étant pas distribué dans le commerce en Chine, les revendeurs répondent à la demande croissante. Et pour que la sauce prenne, de nombreux comptes spécialisés Food/Beverages se font l’écho de cet engouement pour le “coca de Bali”.

Evolution des conversations autour de Pepsi Blue sur le web chinois.

Et c’est à ce moment que la légendaire créativité du web chinois se met en branle, contribuant à la visibilité du produit. On assiste pêle-mêle à des détournements, des recettes de cuisine plus ou moins alléchantes… (Les plus téméraires d’entre vous regarderont les tutos ici). A signaler aussi, une polémique sur le prix de cette “boisson couleur canard WC”, notamment en raison des fluctuations observées d’un revendeur à un autre.

“我让我女朋友买一瓶,她回家吧饮料喝了,喝完换成了漱口水,我喝的辣死了,还以为这饮料薄荷味怎么这么重呢,不说了我去吐了”

“Ma copine en a bu et s’en est servi comme bain de bouche. J’ai goûté, c’était hyper épicé, la menthe est super forte. J’ai tout recraché direct.”

La palette de couleur de Pepsi est déjà large : pink, yellow, baobab, melon… Et même Pepsi gold, “la boisson des Tuhao” ! (土豪 désigne à l’origine les nouveaux riches de la campagne ; au sens large, désigne la consommation ostentatoire, le comportement show-off)

Difficile de dire si Pepsi a orchestré cette campagne, si la marque en a été à l’origine ou si elle a pris le train en route. Cela dit, elle avait lancé courant juin un Pepsi rose en partenariat avec KFC en Chine.

Le fait est qu’entre mai et septembre, Pepsi Blue a contribué pour 15% au volume global de la marque sur le web social chinois.

Volume Pepsi global (rouge) versus Pepsi blue (bleu) — Radarly by Linkfluence

Si Pepsi blue est aujourd’hui disponible dans plusieurs grandes villes, la distribution géographique des conversations sur Weibo démontre que l’intérêt pour cette boisson s’est déjà répandu à travers l’immensité du pays.

Distribution géographique des posts Sina Weibo — Radarly by Linkfluence

Mais depuis cette parenthèse bleue, l’actualité de Pepsi a déjà viré de couleur : elle est du noir d’Alexander Wang.

(voir la vidéo ici)