Voyage au pays des sexistes et homophobes
Guillaume Champeau
1.1K279

Eh bien, en voilà une histoire comme on en entend de plus en plus. Je comprends votre façon de penser l’éducation, de respect des envies et besoins de chacun.

Je suis également pour laisser les cons s’exprimer. Cependant, vous le suggérez en fin d’article, il faut travailler à amoindrir la connerie. Comment pensez-vous pouvoir le faire concrètement ? Ceci est une vrai question qui m’intéresse et à laquelle j’aimerais avoir votre avis.

Bien à vous,
G. J.