Des expériences digitales et matérielles pour sensibiliser au Braille

Dans ce mémoire, nous parlons de sensibiliser les personnes au Braille, mais pourquoi sensibiliser? Et tout d’abord, qu’est-ce que la sensibilisation? Selon la définition du Larousse, sensibiliser, c’est “rendre quelqu’un, un groupe sensible, réceptif à quelque chose pour lequel il ne manifestait pas d’intérêt”. Une démarche de sensibilisation sera bien souvent essentielle pour permettre l’identification d’un problème et favoriser une prise de conscience collective du problème en question.

design de l’interaction

Pour sensibiliser sur ce sujet, nous avons fait le choix de choisir l’approche du design de l’interaction. Il s’agit donc de toujours prendre comme point de départ l’humain, ses problèmes puis y trouver des réponses. Pourquoi utiliser ce domaine là contrairement à d’autres? Nous avons vu que lors de conférences, les chercheurs n’arrivaient pas à faire comprendre le réel problème du non apprentissage du Braille. Ils ont beau utiliser un beau discours, bien rodé, avec des preuves concrètes, cela ne parle pas aux gens. Ce n’est pas assez visuel, assez démonstratif et sensible de la réalité. Montrer des slides powerpoints avec des chiffres, certes sur le coup nous allons trouver cela impactant, mais l’idée restera encore vague dans nos têtes. Alors que si nous réalisons dans une approche différente, plus proche de lui, l’utilisateur s’en souviendra mieux, et il y aura plus de chances qu’il en parle autour de lui.

Un message positif

Il faut savoir que la sensibilisation avec un message positif amène plus de résultat qu’avec un message négatif. Ne pas apprendre le Braille amène beaucoup d’effets par la suite négatifs. Moins d’autonomies, plus de difficultés à l’emploi etc… Mais le but de notre grand projet ne sera pas d’appuyer encore plus sur ces problèmes. En faisant cela, nous risquerons de créer un sentiment de rejet par les personnes non Brailliste. Il ne faut pas les faire se sentir mal, les faire culpabiliser de ne pas savoir ce système.

Car le fait de ne pas avoir appris ce système peut venir de nombreuses choses, pas forcément voulu. Plutôt que d‘appuyer encore plus fortement sur les problèmes qu’amènent la non connaissance du Braille, nous préférons partir sur des données positives, dont la suivante, celle de mettre en avant le fait que le Braille et les nouvelle technologies peuvent tout à fait ce mélanger et faire de merveilleuse choses ensembles. Comme il s’avère actuellement que les nouvelles technologies ont pris le pas sur le Braille. Le but, sera donc de faire une installation montrant que non, le Braille peut tout à fait s’adapter avec les nouvelles technologies, vivre avec, se moderniser.

La Gamification

Une autre des approches auquel nous pensions afin de sensibiliser à ce sujet, serait celle de l’utilisation de la gamification. Selon GRONIER et LALLEMAND (2015) :

“La gamification consiste à incorporer des éléments et mécaniques de jeu dans des contextes non ludiques afin de rendre un produit ou un service plus amusant, engageant et motivant. “

Le fait de gamifier ce sujet va permettre de toucher un plus grand public. Les gens aiment les jeux, ce n’est pas pour rien que nous pouvons voir tout autour de nous que beaucoup de choses ce gamifient de plus en plus.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.