Happy Time #1 : Pensées Négatives

Don’t kill my vibe

#OVERTHINKING
“Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde” Bouddha

Il y a le monde, il y a nous, et entre les deux, il y a nos pensées. Les pensées sont le filtre entre la réalité et notre réalité. À travers elles, nous interprétons et créons une vision du monde unique. C’est un avantage pour nous démarquer avec une vision ambitieuse, pour nager à contre-courant — seul les poissons morts se laissent porter par le courant.

Mais cette interprétation du monde devient paralysante lorsque nous nous laissons envahir par les pensées négatives. La peur, la colère, l’anxiété distordent la réalité en négatif. Nous interprétons les évènements avec un filtre négatif et entrons dans un cercle irrationnel de peur et d’anxiété. Souvent, nous nous identifions fortement à ces sentiments : lorsque nous ressentons de l’anxiété, nous avons tendance à dire « Je suis anxieux », comme si l’on ne faisait qu’un avec l’anxiété et que l’on était toujours anxieux. Pourtant, il s’agit d’un sentiment extérieur qui ne fait qu’aller et venir.

Pour sortir de ce cycle, il faut donc prendre conscience que notre cerveau déforme la réalité : 99% des choses pour lesquelles on s’inquiète n’arrivent jamais. Mais comment réagir face aux pensées négatives automatiques qui reviennent sans cesse ?

Imaginez que la terre soit recouverte d’épines. Pour marcher, vous avez deux solutions. Vous pouvez marcher pieds nus, en essayant de retirer les épines une à une. Mais vous pouvez aussi enfiler des chaussures épaisses, et marcher tranquillement sur les épines, sans vous faire piquer. La différence entre marcher pieds nus et enfiler des chaussures, c’est la différence entre le fait de s’identifier fortement aux pensées négatives, ou de simplement prendre du recul, reconnaitre la pensée, et mettre de la distance. Séparer notre personne des pensées négatives est une idée simple, mais qui apporte une vraie différence.

Alors la prochaine fois qu’une pensée négative surgit, au lieu de vous identifier fortement au sentiment, dites-vous simplement « Ok, c’est une pensée négative qui distord la réalité. Je n’entrerai pas dans son petit jeu»

2 fois par semaine en 2 minutes, les meilleures techniques pour garder la tête froide. Abonnez-vous ❤

Vous en voulez plus ? => https://happily.care

Like what you read? Give Happily a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.