Pourquoi la primaire de la droite est l’affaire de tous?

Juppé-Fillon? Fillon-Juppé?

La primaire de la droite n’est pas réservée qu’à la droite, complexée ou pas d’ailleurs. La primaire de la droite est l’affaire de tous. Tout d’abord parce que la droite (et le centre, ne l’oublions pas), ont donné l’opportunité à tous de choisir le candidat qui la représentera en avril. Et cela est une opportunité unique de participer à la vie politique de notre pays, pas seulement au moment de l’élection présidentiel avec un “mais ils sont tous pourris” en choisissant le candidat qui nous convient avant d’être face au mur.

Ce n’est pas un choix de droite mais le choix de celui qui sera peut-être face au FN en avril, cela nous concerne tous: de droite, socialistes, centristes, écologistes, gauche radicale, et même frontistes. Si votre candidat favori ne passe pas, qui devrait être l’alternative? Personnellement, j’aime l’idée que je peux espérer choisir non pas entre la peste et le choléra mais entre la grippe et la varicelle. Bref, donc, qui comme candidat à la présidence de la République?

  • Qui comme représentant politique de la France à l’ONU ou à l’UE? Vous avez aimé les discours d’Obama à l’ONU, et vous avez du mal à imaginer les discours de Trump à cette même tribune parlant entre Malala et Ban-Ki Moon? Qui voulez-vous pour discuter avec Trump, Malala et Ban-Ki Moon?
  • Qui comme leader de notre pays et de tous ses habitants? Pas seulement des bobos, pas seulement des ouvriers, mais de tous les français, de ton frère, ta soeur, ta voisine, ton oncle qui aime son ballon de rouge et ton collègue psychorigide (sentez-vous libre d’ajouter quelque personne que vous connaissez à cette liste non-exhaustive)
  • Qui pour nous emmener vers le futur et le progrès tout en conservant nos valeurs fondamentales de liberté, d’égalité et de fraternité? Ca fait très slogan c’est vrai, mais après tout, c’est de ça qu’il s’agit, à priori 2022 c’est le futur et les valeurs de la France sont toujours liberté, égalité, fraternité (ou en tout cas l’étaient quand j’ai reçu ma dernière contravention avec la Marianne)

Pour voter, c’est simple, il suffit d’avoir 18 ans et d’être inscrit sur les listes électorales et aujourd’hui on peut même le faire en 5 minutes en ligne sur service-public.fr . Une fois cette formalité effectuée, il n’y a plus qu’à aller vérifier son bureau de vote pour la primaire ici et y aller le dimanche 27 novembre avec sa pièce d’identité et 2€ (oui, vous devrez sacrifier votre pain au chocolat ou votre patisserie du dimanche, mais avoir la possibilité de choisir la personne qui représentera peut-être la France dans les 5 prochaines années, le jeu en vaut la chandelle non?)

Evidemment, si voter est un droit, s’informer avant de voter est un devoir. Si les multiples campagnes de désinformation qui ont sévi lors de la campagne américaine et contre lesquelles Google et Facebook tentent de trouver des solutions nous ont appris une chose c’est qu’il faut se méfier de sa propre bulle informationnelle. Il faut chercher l’information en des sources diverses pour se faire sa propre opinion, tenter d’aller chercher la source originale et ne pas se fier aux “commentaires des commentaires” (il parait que c’est l’expression à la mode aujourd’hui).

Pour faire un choix éclairé la semaine prochaine, lire les programmes semble indiqué. Cependant, les quelques centaines (voir milliers de pages qui composent celui des candidats sont, et c’est compréhensible, relativement indigestes. Est-ce une excuse pour voter avec le doigt mouillé?

Les différentes synthèses des positions de Fillon à comparer avec les autres candidats abordent les thèmes principaux de la vie politique intérieure et internationale française, sont une aide utile pour se faire une idée claire et définir les points que vous souhaitez approfondir (via la lecture d’un programme par exemple). Vous pouvez choisir de comparer les programmes de Poisson et NKM mais comparer Fillon avec Juppé sera sans doute le plus utile pour aller voter dimanche prochain.

Vous pouvez chercher les différents comparateurs disponibles sur Google. En attendant, voici les premiers qui ressortent: Figaro — LeMonde

Amicalement,

Heidi-al

Like what you read? Give Heidi-al. a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.